Consoles-Fan
14/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
Chaos Field
Pile ou face ?
Ordre ou chaos ?

Chaos Field propose une alternative aux shmup classiques : en effet, le jeu propose d’affronter toute une s

Donc le but de Chaos Field est d’exterminer des boss dans un temps limite, sans quoi ils s’autodétruisent (ce qui n’est pas très gratifiant). Examinons dans un premier temps la forme :

Au niveau du design, l’ambiance générale est très froide, "métallique". Cela donne un aspect très sombre et les textures sont plates, sans relief. Tout cela n’est pas très vivant...la Dreamcast nous a déjà offert beaucoup mieux.

En revanche, en ce qui concerne les tirs ennemis, on a droit à du hyper flashy entre rose, bleue et vert. Un peu de couleur, ça fait du bien surtout que vos adversaires ne sont pas radins question de distribution de bonbons explosifs. On peut noter que les explosions sont réussies.

Du coté de l’animation, là aussi c’est assez médiocre : de gros ralentissements apparaissent fréquemment ce qui gâche un peu le soft mais qui toutefois s’avérer salutaire lors de certains bombardements ennemis, néanmoins cela aurait pu être évité.

En ce qui concerne la musique, c’est du poum poum bien mou qui ne restera pas dans les annales des O.S.T, on est très loin des compositions des Thunderforce ou d’un Dodonpachi qui dynamisent une action intense.

Pour l’instant, rien de bien extraordinaire, heureusement le gameplay est vraiment accrocheur et après quelques heures de jeu, vous ne lâcherez plus votre pad !

Vous disposez de trois personnages (donc trois vaisseaux) tous différents dans la façon de jouer :

  le classique canardeur frontal
  un ship muni de lasers à têtes chercheuses se focalisant sur les points faibles des boss jusqu’à explosion
  un ship doté d’un tir puissant mais extrêmement lent

Le vaisseau est également équipé d’une sorte d’épée absorbant les tirs ennemis (saufs quelques uns), d’une puissance relativement efficace. Son champ d’action étant limité, ça implique un contact assez direct et très proche de l’ennemi. On peut noter qu’en appuyant trois fois de suite sur le bouton, on obtient un petit combo.

Autre originalité, en couplant deux boutons (A et B par défaut), on active une sorte de bouclier (également à usage d’absorption des tirs) activé pendant un court laps de temps. En appuyant sur B et C (par défaut), vous activerez un système de lock qui vous permettra de balancer une pluie de roquettes sur les cibles lockées. Ces armes sont limitées par une jauge se remplissant au moyen de petites icônes acquises après destruction de certaines parties des boss.

Mais la vraie force du jeu, c’est la possibilité de changer de « field » (d’où le nom du jeu). Lorsque vous débutez, vous jouez en order field, si vous le désirez vous pouvez passer en chaos field et votre puissance sera considérablement accrue, cela vaut pour vos armes défensives et pour le lock. A vous de bien juger quand passer en chaos field, je précise qu’il faut attendre quelques instants pour repasser en order field.

Le gameplay est donc très complet et jongler avec les nombreuses armes se révèlent très amusant et accrocheur.

Le jeu ne vous propose que cinq phases (deux boss par phases) mais elles sont ardus et vous demanderont beaucoup d’adresse surtout en chaos field où les tirs pleuvent.

Chaos Field demeure un bon shoot pour peu que l’on creuse le gameplay qui est vraiment l’élément qui lui permet de sortir la tête de l’eau et ou oublie vite sa réalisation moyenne.


NOTE : 07/10