Consoles-Fan
10/12/2018

Auteur
  

3056 articles en ligne

 
Essaye-moi
Allez quoi
Fais pas ta chienne

Lorsqu’un ex des Robins des Bois se retrouve derri

Mais en fait, il n’en est rien, Pierre François Martin-Laval alias Pef a choisi la carte poétique de la fable, l’histoire improbable d’une promesse d’enfance prise au sérieux par un petit garçon qui n’a pas grandi au bout de 24 ans, et qui souhaite épouse sa promise qui avait, en son jeune âge, promis qu’elle se marierait avec lui s’il partait un jour dans l’espace. C’est chose faite : Yves-Marie est cosmonaute. Seulement voilà, Jacqueline a sa vie, son fiancée mais va tout de même accepter d’essayer Yves-Marie pour 24 heures, au grand bonheur de son fiancé qui souhaitait partir à la chasse au canards et ne savait pas trop comment s’y prendre pour s’éclipers.

Yves-Marie est un gosse dans son âme. Il ne saitpas faire grand chose à part une multitude de bêtises. Mais il est loin d’être écervelé. C’est un scientifique distrait qui développe une gentillesse sans limite mais avec beaucoup de maladresse. Jacqueline pourra-t-elle être touchée par cet individu qui s’entend visiblement bien avec les enfants, les rend heureux comme en tant que père.

Car derrière ce sujet abracadabrant, se cache des sujets touchants mais classiques portant sur la relation père-fils. Cette comédie se veut burlesque mais avant tout familiale avec des effets spéciaux très cartoon.

Mais au final, essaie-moi retombe dans les ficelles de la comédie familiale sans vraiment se différencier ou se défaire de ses pièges. L’adulte avec un coeur d’enfant, ça nous rappelle Big avec Tom Hanks ou encore Big Daddy avec Adam Sandler. Rien de bien original donc à se mettre sous la dent.


 R