Consoles-Fan
25/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2930 articles en ligne

 
Cars
Mais o
gnu ?

Flash McQueen est une voiture de course au succ

Donner la vie à des voitures n’était pas forcément gagné d’avance. Pour réussir ce pari, les animateurs de chez Pixar n’ont pas pris parti de mettre les yeux au niveau des phares des voitures : ils ont en effet entièrement recouvert tout le pare-brise, créant ainsi d’énormes yeux très expressifs. Par la même occasion, l’astuce leur a permis de ne pas modéliser l’intérieur des voitures. La bouche est située dans le pare-choc avant. Pour le reste, bien peu d’expressions filtrent même si les voitures sont un peu molles afin de retranscrire certains comportements.

Ce nouveau Pixar n’est pas à hurler de rire malgré la présence de petits clins d’œil parfois un peu trop dissimulés et souvent compréhensibles uniquement par des adultes. Le film qui dure tout de même près de deux heures offre un long moment de divertissement, ce qui est rare pour un film d’animation mais chez Pixar, cela semble être devenu une habitude depuis les Indestructibles. Il surfe néanmoins sur un scénario basé sur une histoire et une morale à deux balles mais idéales pour faire passer des messages simples et positifs à nos chères têtes blondes.

Au niveau de la réalisation enfin, Cars brille sous deux aspects : la gestion des reflets, franchement réussie et chez Pixar, on en est conscient si on en croit la tonne d’effets de lumière parfois inutiles qu’ils se sont juste empressés de rajouter (comme des néons qui changent sans cesse de couleur) juste pour le plaisir des yeux. A côté de cela, les voitures à l’aspect très cartoon ont été parfaitement insérées dans un univers parfois à la limite du réalisme. C’est vraiment bluffant, surtout certains paysages qui semblent s’étaler jusqu’à l’infini. Des mouvements de caméra bien choisis amplifient encore l’effet et donnent parfois l’impression au spectateur qu’il regarde une publicité vantant les mérites d’une voiture.

Mais d’un autre côté, Pixar n’innove pas ni ne se targue d’utiliser des effets vraiment difficiles comme la gestion de poils ou autres effets réellement complexes. A noter que le film ne présente pas un seul personnage humain et que l’unique représentation de véhicules offre tout de même pas mal de simplification. Cars n’est sans doute pas le meilleur Pixar mais il reste un excellent divertissement et une fois de plus, le générique de fin ne doit surtout pas être raté.


 R