Consoles-Fan
18/02/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2900 articles en ligne

 
Espgaluda
Cave au pays
du gameplay parfait

En plus d’

Un gameplay en or

Beaucoup de nouveautés sont au programme avec ESPgaluda, ce qui nous change des habituelles productions du désormais mythique Cave. Cependant on retrouve leur marque de fabrique avec tir principal et tir principal concentré ralentissant le vaisseau, vive Dodonpachi... Mais revenons à nos moutons en ce qui concerne Espgaluda : Vous avez le choix entre deux personnages aux tirs sensiblement différents et changeant de sexe au cours du jeu ( !!!), nous verrons cela plus tard.

L’armement est constitué de :
- un tir principal, upgradable au moyen de classiques power-up. Si vous laissez le bouton de tir enfoncé, vous concentrez le tir mais devenez également plus lent.
- un bouclier offensif
- un bouton pour activer la magie

Examinons de plus près le bouclier et la magie :

Pour le bouclier, vous disposez d’une jauge, tant qu’il y’a de l’énergie, vous pouvez l’activer, cela a pour effet de vous protéger des tirs ennemis mais l’avantage se dévoile lorsque vous désactivez votre protection : en effet vous lâchez alors un énorme tir blastant à la fois les boulettes et bien sûr les ennemis. Ca rappelle un peu le laser couplé à la bombe de Dodonpachi (oui encore lui)

Concernant la magie, elle a deux effets majeurs : vous protéger et ralentir les tirs ennemis. De plus elle modifiera vos tirs en les rendant plus puissants. La jauge de magie se remplie tout au long du jeu en collectant des pierres vertes distribuées par les ennemis, vous pouvez alors activez la magie. Cette dernière est toujours active lorsqu’il n’y a plus de reserve de pierres vertes mais vous serez alors vunérable. Quand vous activez la magie, vous changez également de sexe ! Personnellement je trouve que cela apporte plus de charisme aux personnages. Rajoutons pour les scoreurs en herbe que c’est par ce billet que vous pourrez engranger un maximum de points, je m’explique : lorsque vous êtes en mode magie, les tirs ennemis changent de couleur (ils passent du bleu au violet) si vous tuez l’ennemi alors que bon nombre de boulettes sont encore présentes à l’écran, ces dernières se transformeront en bonus que vous récolterez directement !

Lorsque votre jauge de magie et vide (quand le compteur de pierres vertes tombe à zéro en fait) les tirs ennemis sont toujours ralentis mais vous n’avez plus de bonus et n’êtes plus invulnérable. Vous l’aurez compris, vous devrez habilement jonglé avec votre magie pour gonfler vos scores.

De toute beauté...

Les graphismes de Espgaluda sont vraiment magnifiques, on survole de superbes villes (en ruine ou non) à l’architecture impressionnante. C’est vraiment détaillé et très fin.

Le choix des couleurs est également de très bon goût : principalement doré, les ennemis virevoltent dans un ballet de balles bleues (ou violettes selon que vous utilisez ou non votre magie) où se croisent les tirs verts (fluo) - turquoisés de vos héros. Tout l’ensemble donne au jeu un ton "feu d’artifice". Les boss sont modélisés en 3-d et extrêmement beaux (je vous laisse découvrir le boss "papillon" qui est somptueux), ils possèdent tous plusieurs transformations et vous donneront du fil à retordre.

L’animation n’est pas en reste et tout ce petit monde bouge sans aucun problème, on dénote cependant de gros ralentissements lorsque tous les sprites présents à l’ecran tirent mais cela ne gâche absolument pas le plaisir de jeu. Les patterns sont bien vicieux et il vous faudra correctement les mémoriser pour ne vas vous faire avoir, à certains moments, on est pas loin de la cadence de tir d’un Mars Matrix ! Vous voilà prévenu !

Maintenant que l’on s’est occupé des yeux, voyons les oreilles : à l’instar d’un Ibara sur un rock nerveux ou d’un Mushihimesama symphonique, Espgaluda opte pour le registre de la techno-dance dans la plus pure tradition Masterboy et consorts qui est parfois un peu cheap mais donne au jeu un aspect très speed et entraînant. Cela ne m’a pas dérangé outre mesure mais si vous êtes allergique au genre, mieux vaut couper le son...

Cave rempli donc son contrat en nous servant un shoot de haute volée, superbe au gameplay renouvelé et novateur. Un must have sur la console de Sony.


NOTE : 09/10