Consoles-Fan
21/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
Tekken : Dark Resurrection
Moi, j’
avec Pedigree Pal Junior

A force de rab

Tout d’abord, la modélisation des personnages est plus succinte, on repère plus facilement les arêtes. Les textures sont aussi moins travaillées. La motion capture m’a par contre semblé d’un niveau comparable et donc excellent. Les décors immédiats ont été bien travaillés mais dès que l’on s’éloigne un peu, il n’y a plus grand chose à se mettre sous la dent. Bien que cela dépende puisque certains d’entre eux ont plutôt misé sur de nombreuses animations. Préconisez les personnages qui n’ont pas trop de quarts de cercle, si vous voyez ce que je veux dire...

Ce qui m’a vraiment le plus gêné, c’est le framerate stroboscopique, la molesse des personnages qui donne l’impression au joueur de diriger des légumes bouillis. Il faut dire que sur console de salon, on atteint des vitesses folles avec par exemple Dead Or Alive 4. Mais le Tekken 5 de la PS2 est lui aussi plus rapide. Reste le gameplay qui est bien retranscrit mais qui souffre de la mauvaise prise en main de la PSP. Effectuer des coups sur une manettes PS2 est nettement plus jouissif et moins rigide.

Alors, fallait-il vraiment adapter ce titre sur PSP. Nul doute que oui, car si l’on redescend un peu sur terre et que l’on oublie la règle abjecte PSP = PS2, il faut bien avouer que Tekken Dark Resurrection est sans doute ce qui se fait le mieux dans le genre sur une console portable. C’est vrai que le jeu n’est pas plus fluide qu’un Bleach, mais il est nettement plus beau, et puis il y a une foule de personnages sélectionnables avec une fin en image de synthèse ou en dessin animé à découvrir soit en finissant le jeu, soit en achetant bêtement la vidéo avec l’argent que vous aurez collecté. Dommage d’ailleurs que cette possibilité existe car cette option tue un peu le jeu. Je vous conseille de ne pas vous en servir, si ce n’est pour acheter les vidéos des personnages avec lesquels vous avez terminé le jeu. Vous pourrez également récupérer des vêtements assez délirants. On voit très nettement l’inspiration "Dead Or Alive".

Tekken : Dark Resurrection est donc une réussite, pour une PSP, mais il est clair qu’il ne paye vraiment pas de mine face à son grand frère sur PS2 et qu’il ne vaut donc le coup que si vous êtes fan de la série et que vous avez déjà la version PS2 et que vous souhaitez y jouer lorsque vous prenez le métro.

Graphismes : 84%
Pas mal pour une PSP même si certains décors semblent bien pauvres au loin.

Animation : 62%
Ca pique aux yeux. La motion capture rattrape heureusement le framerate...

Jouabilité : 66%
Vive la croix de la PSP. Ah oui, au fait, c’est de l’ironie !

Bande Son : 63%
C’est du Tekken quoi, un truc assez insipide qui passe partout sauf rares exceptions.

Intérêt : 71%
Doté d’une bonne durée de vie, mais encore faut-il avoir envie d’en profiter.

Note Globale : 68%
Si vous avez déjà la version PS2, cela fait un peu double emploi donc à vous de voir si vous trouvez un intérêt à l’avoir sur console portable. Et si vous n’avez pas la version PS2, achetez-là !


NOTE : 06/10