Consoles-Fan
15/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
Gigawing 2
Tu la veux ma 3d ?
Avec plaisir Mr Capcom !

Passera ou passera pas ? Pari os

Après une belle intro en full 3d, vous découvrez l’écran de séléction des vaisseaux, ils sont au nombre de quatre et disposent bien évidemment d’un armement distinct allant de la tête chercheuse, au tir concentré en passant par l’éventail. Tous ces petits rayons sont bien sûr upgradable. On retrouve le célèbre bouclier (reflect force) du premier épisode permettant d’absorber les tirs ennemis et de les renvoyer. Dans Gigawing 2 le bouclier possède une variante du nom de Reflect Laser qui a pour effet de locker et détruire les ennemis. Vous avez également à votre bord une smart bomb qui fait office de grand nettoyage lorsque les tirs adverses se font trop présents. Et en parlant de tirs ennemis, vous allez être servi ! C’est le moins que l’on puisse dire. On est vraiment dans un bon gros danmaku et vos petite mimines n’en sortiront pas indemnes, préférez du reste à ce sujet l’arcade stick officiel Dreamcast pour jouer afin de ne pas trop souffrir au niveau des pouces.

Les boulettes fusent de tous les cotés et les patterns demandent une longue phase d’apprentissage afin d’être négocié sans mal, c’est un vrai plaisir de naviguer dans cet océan fluo... D’autant plus que Gigawing 2 ne se contente pas de vous envoyer de gros pâtés de balles lâchés à la va vite par les ennemis : les patterns sont superbement construit et présentes divers motifs géométriques du plus bel effet (sans égaler tout de même la beauté d’un Mushihimesama)

L’aspect graphique de ce jeu est absolument MAGINFIQUE, les décors sont somptueux, les ennemis et les vaisseaux que vous contrôlez très bien modélisés et en terme d’effets spéciaux, aucun n’a été oublié !!! Ce jeu va littéralement vous exploser la rétine ! Les smart bomb sont les plus belles que j’ai pu admirer dans un shoot. Franchement on est sous le charme.

Mais voilà cette beauté exacerbée a un prix : les ralentissements ! Oui, je sais bien que vous vous en doutiez, ils sont relativement nombreux sans pour autant entraver la marge de progression du joueur. Du reste, à certains moments on se pose la question de savoir si ces derniers ne sont pas volontaires afin de permettre au vaisseau de passer entre les vagues de boulettes. Acceptables en mode 1-2 joueurs, les ralentissements se font par contre beaucoup sentir si vous jouez à 4 joueurs, vous avez bien lu, Gigawing 2 vous offre la possibilité de jouer avec trois de vos amis mais autant vous l’avouez, si le fun est là, le bordel aussi !! Ca devient vite chaotique de savoir où est son vaisseau et pour les bonus, ce sera au plus rapide d’en profiter

Autre défaut, bien qu’inhérent au genre, le jeu est très très court. En effet 20 minutes vous suffiront pour le terminer si vous avez le malheur de céder à la tentation des continues infinis. Et à 45 Euros (voire plus) la galette, c’est un peu cher payé. Néanmoins le plaisir que vous procurera ce shoot est immense pour peu que vous soyez un adepte des manic.

Le coup de génie de Capcom dans cette production, c’est d’avoir sélectionné une musique complètement différente de celle qu’on à l’habitude d’entendre dans ce genre. En général on nous sert de la techno cheap ou du bon vieux métal mais là Capcom a opté pour le registre classique et le résultat est plus que satisfaisant. Bien qu’elle soit un peu couverte par les bruitages, on est vraiment transporté par la musique et les diverses symphonies vous resteront dans la tête.

Gigawing 2 est donc une vraie réussite, que ce soit sur le plan technique ou au nivaeu du fun émanant du titre. Si vous faites abstraction de sa très faible durée de vie et de ses ralentissements nombreux mais non handicapant, vous voila en face d’un must have de la reine blanche.


A noter qu’il existe une
NOTE : 08/10