Consoles-Fan
24/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2890 articles en ligne

 
Every Extend Extra
C’est, c’est, c’est, 7 Extra
Chaque semaine, si t’as 39 francs en poche

J’adore d

Every Extend Extra que j’appellerai EEE pour la suite du test est un shoot-them-up musical (tiens, tiens) mais donc les règles du jeu sont plutôt originales puisque vous ne pouvez pas tirer avec votre vaisseau : seulement vous déplacer de préférence avec le stick analogique ou vous faire exploser en perdant donc systématiquement une vie. Mais comme vous le savez, dans tout shoot-them-up qui se respecte, lorsque vous accumulez suffisamment de points, vous recevez un vaisseau supplémentaire. C’est ce principe qui est mis en exergue. Certes, vous dépensez rapidement vos vaisseaux restants, mais vous pouvez en récupérez si vous jouez savamment. En effet, lorsque vous explosez, vous entraînez dans l’explosion les ennemis proches de vous et cela peut engendrer de solides cascades un peu comme dans Twinkle Star Sprites. Les ennemis se déplacent linéairement, à différentes vitesses mais ne changent ni de direction, ni de sens. Aussi, il est possible d’anticiper leurs positions et de déterminer les positions où ils seront nombreux à se croiser.

Chaque ennemi est coloré en blanc, vert ou rouge . Vous êtes donc toujours informés des bonus qu’ils renferment puisque les blancs ne dissimulent absolument rien, les verts libèreront des cristaux verts qui vous permettent d’augmenter considérablement vos points, surtout si vous les récupérez à la queuleuleu, vous verrez alors vois points augmenter exponentiellement. Les rouges (quicken) permettent d’augmenter la vitesse de l’action sans pour autant bouger au temps restant. Enfin, des ennemis qui viendront vous canarder de tirs libèreront des cristaux jaunes qui vous accorderont du temps supplémentaire. Des bombes qui se baladent dans l’écran peuvent également être utilisées afin d’utiliser leur explosion à retardement léger, histoire de toucher de nouveaux ennemis que votre première explosion n’a pu détruire.

Si jamais vous percutez un tir ou un ennemi, non seulement vous aurez perdu un vaisseau, mais en plus, 5 secondes vous seront retirées au compteur. Vous perdez aussi vos cristaux rouges, répartis en cercle autour de votre vaisseau mais ceux-ci peuvent être facilement récupérés à conditions que vous n’ayez pas explosé en bord d’écran. En effet, vous ne pouvez vous déplacer que dans une limite géographique déterminé à gauche et à droite par des pointillés et en haut et en bas par la limite de l’écran de la PSP.

La fin de partie intervient quand il ne vous reste plus de temps ou plus de stock de vaisseaux. Il y a donc plusieurs manières d’échouer, à vous d’en faire le diagnostic et de tirer les conséquences afin d’adapter votre jeu. Il faut arriver à établir le juste équilibre tout en essayant de ramasser un maximum d’items. Pour avoir du temps supplémentaire, il faut se risquer à dépenser un peu de votre stock en se faisant exploser afin d’obtenir le précieux cristal. Augmenter la vitesse du jeu permet de multiplier les occasions mais vous devrez également puisez dans votre stock. Pensez donc également à récupérer quelques cristaux verts afin de redresser celui-ci.

L’important est finalement d’arriver au boss dans les meilleures conditions pour le battre. Habituellement, il faudra effectuer quelques combos avant de pouvoir bourriner tout en visant malgré tout un maximum d’efficacité. Il est vraisemblable que vous soyez perdu les premières parties, car il faut un certain temps pour découvrir le concept mais je vous assure qu’il est absolument génial et qu’il devient évident après quelques parties. C’est d’ailleurs un reproche que l’on peut faire à ce titre. Une fois maîtrisé, il y a bien peu de variantes. Elles sont plutôt d’ordre graphiques et bien entendu, la difficulté augmente progressivement.

Sur le plan technique, EEE est très esthétique mais il n’impressionne guère, un peu comme REZ. C’est l’originalité qui prime, une simplicité qui fait plaisir à voir, avec une réalisation très agréable et colorée, tantôt laiteuse, tantôt flash mais toujours très réussie. La musique qui accompagne le jeu est géniale, de l’électro avec des modifications de rythme et tout comme dans Rez, votre apport personnel.

Quoi qu’il en soit, EEE vous obligera à avoir un œil sur tout car, mine de rien, il y a une foule d’informations à l’écran. Prenons un exemple qui ne remplacera sans doute jamais un essais réel. Vous déclenchez une explosion près de quelques ennemis qui explosent à leur tour. Une bombe est dans les parages. Elle va déclencher quelques secondes plus tard une autre explosion, emportant avec elle une autre cascade d’ennemis. Pendant ce temps, votre vaisseau remplaçant peut commencer la collecte des cristaux. Mais par chance, l’action n’est pas encore finie car une autre bombe dans les parages de la deuxième cascade va également relancer l’explosion et sans doute toucher divers ennemis qui n’étaient pas encore arrivés dans les parages de la première explosion.

A noter que dans d’autres modes de jeu que celui de base, il vous sera possible de différer vous-même l’explosion de votre vaisseau. Vous pouvez ainsi continuer à vous déplacer et vous servir de votre vaisseau pour étendre l’explosion initiale.

EEE est clairement une réussite sur tous les plans. Mon jeu fétiche sur PSP avec Loco Roco. Les titres bons et novateurs arrivent enfin sur PSP. La course avec la DS va sans doute enfin vraiment pouvoir commencer.

Graphismes : 90%
E comme enjôleurs.

Animation : 90%
E comme ébouriffant.

Jouabilité : 95%
E comme étonnant

Bande Son : 97%
E comme électronique

Intérêt : 95%
E comme énorme

Note Globale : 95%
E comme exceptionnel


NOTE : 09/10