Consoles-Fan
23/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3015 articles en ligne

 
Cooking Mama
Tu restes manger, un, deux, trois, quatre, cinq, six boulettes ? Oooh nion !
Persil dis ! J’

La DS et son stylet magique ont apport

A la maison, c’est moi qui fait la cuisine, alors ai-je besoin d’un simulateur de cuisine, histoire de rajouter encore un couche, eh bien pourquoi pas, puisque c’est plutôt marrant de voir comment les programmeurs ont décidé de simuler l’emploi de chaque ustensile. Agiter la cuillère dans le potage consiste à remuer le stylet en faisant des mouvements circulaires. Pour bien cuire les aliments, il faut bien les remuer dans la poêle. Un indicateur vous informe si les différents types d’aliments sont bien cuits. Celle-ci doit être de qualité. Un bouillon doit être porté à bonne température et les assaisonnements doivent arriver au moment opportun. Mais ne sautons pas trop vite les étapes. Avant de cuire les aliments, il faut les préparer. Par exemple couper les légumes dans le sens de la longueur ou de la largeur en donnant des coups de couteau toujours à l’aide du stylet. Pour la viande, plus résistante, il faudra effectuer plusieurs mouvements de va et vient. Le gameplay n’est pas très éloigné de Trauma Center finalement !

Dans l’ensemble, Cooking Mama vous permettra de découvrir la gastronomie japonaise. Entièrement réalisé en 2D, il affiche une belle palette de couleurs très agréables. Cooking Mama a l’allure d’une succession de minigames qui ont tout de même un suivi logique puisqu’ils suivent une recette. De cet aspect, d’ailleurs, Cooking Mama n’est pas prise de tête puisque vous pouvez sélectionner librement parmi tout une série de recette et l’effectuer tout simplement. Il est donc possible de se faire une petite partie rapide quand on a pas trop le temps. Si vous souhaitez par contre vous améliorer et espérer remporter des médailles : place au mode défi. Entraînez-vous bien !

Un aspect plutôt rigolo du jeu est de vous permettre de créer vous-même vos propres compositions. N’hésitez pas à être créatif.

Je dois enfin terminer mon test par la présence d’un mode multijoueur (jouable à 5 !) où tout sera question de rapidité tout en respectant la qualité, bien entendu.

En bref, Cooking Mama est original mais un poil plus lassant et moins stressant que Trauma Center. Ok, ça n’a pas grand rapport finalement, je sais pas trop pourquoi je compare ces deux titres. Disons qu’ils ont le mérite de coexister sur cette belle console et qu’il ne faut surtout pas s’en priver. Je préfère 1000 fois ce genre d’initiatives bien délirante et originale que de découvrir un énième FPS.

Graphismes : 78%
Mignons, simplistes, à point.

Animation : 71%
De la cuisine comme chez Mamy !

Jouabilité : 90%
Très intuitif et très bien pensé pour le stylet !

Bande Son : 77%
Discrète mais tout de même parfois stressante lorsque le temps joue contre nous.

Intérêt : 88%
Un bon concept mais un brin répétitif. Idéal pour des parties rapides.

Note Globale : 83%
L’excellent Cooking Mama rejoint la ludothèque très convoitée de la DS.


NOTE : 08/10