Consoles-Fan
16/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Changement d’adresse
C’est la poste qui va
avec tout ce bordel

Je ne sais que trop penser d’Emmanuel Mouret vu que c’est le premier film que je vois avec lui. Il r

Changement d’adresse démarre assez bizarrement. Un homme cherche un appartement. Une jeune femme, qui le croise en rue, lui propose de venir visiter l’appartement d’une amie qui cherche un colocataire, sauf qu’évidemment il n’y a pas d’amie puisque c’est son propre appartement qu’elle fait visiter. Sur ces débuts un peu étrange, débute une histoire finalement assez classique avec des petites amourettes et une belle pincée d’humour.

Notre ami colocataire est professeur de musique. Il tombe amoureux de sa nouvelle élève mais celle-ci met du temps à céder à ses avances pour tomber rapidement dans les bras d’un autre. Les personnages sont lymphatiques, presque sans vie, et semblent entièrement être à la merci de leur destinée, subissant parfois les pires affronts sans broncher.

Le jeu d’acteur sonne assez faux et récitation. Il énerve tellement qu’on se demande à la fin si le ton n’a pas été expressément choisi. L’histoire est agréable à suivre même si elle se déroule lentement. Cela n’empêche finalement pas le film d’être très court.


 R