Consoles-Fan
15/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
Border Down
Si tu meurs,
tu down !

Si comme moi vous

Alors Border Down, qu’est ce que c’est ? C’est un shmup à scrolling horizontal qui conjugue à merveille grâce et originalité.

Le jeu est en effet d’une beauté rare, de plus si vous jouez sur VGA Box vous atteindrez une qualité graphique phénoménale. L’ensemble du soft peut paraître un peu triste car la teinte dominante est le gris mais les effets de transparence, de reflets et autres sont tellement sublimes que vous oublierez vite ce manque de couleur. Attention, je n’ai pas dit que le jeu était en noir et blanc hein ! De plus l’animation est d’une fluidité exemplaire, ça ne ralentit jamais et ce même quand l’écran est surchargé de boulettes.

Pour le coté sonore, G-Rev nous a gâté et à l’image de Darius Gaiden nous offre une bande originale sortie de nulle part qui colle diaboliquement bien à l’ambiance. Oubliez la techno et le rock nerveux, ici on a droit à une musique beaucoup plus calme et jazzy, accélérant la cadence en temps voulu et d’une rare intensité.

Vous l’aurez compris, sur le plan technique, Border Down est une vraie réussite et ça ne s’arête pas là !

Feu vert, je passe ; feu rouge, je m’arête

Original dans son système : Border Down vous propose un déroulement de partie unique au moyen d’un concept de chemins différents au travers d’un même niveau, ces chemins sont appelés des border.

Les border sont au nombre de trois : une verte, une jaune et une rouge, à chaque border correspond un niveau de difficulté mais également le nombre de vie qu’il vous reste. Si vous commencez une partie en border green par exemple et que vous mourrez, vous descendez d’une border pour vous retrouver en border jaune avec en cadeau une vie en moins...d’où le nom du titre : Border Down. Pour récupérer des vies et ainsi remonter d’une border, vous devez atteindre un certain nombre de point.

Pour survivre dans les border vous disposez de trois armes : un tir concentré que l’on active par la pression continue du bouton, un tir homing qui se déclenche si l’on tapote sur le bouton et un gros laser disposant d’une jauge de rechargement de cinq niveaux qui a pour avantage d’avaler les tir ennemis et plus particulièrement de rivaliser avec les boss car eux aussi disposent de ce fameux laser. Le tir principal est "powerupable", les homing également.

Vous disposez également d’un régulateur de vitesse (sauf que celui ci ne se dérègle pas en cours de partie...) gradué de trois niveaux.

En pratique, cela donne des affrontement grandioses qui rappelle fortement Metal Black (sorti sur Saturn)

Border Down est également original dans son système de scoring, en effet si détruire les ennemis vous rapportent, le meilleur moyen de faire péter le score (et également de regagner des éventuelles vies perdues), c’est de faire des break. Les break, c’est tout simplement le nom du bonus lorsque vous utilisez votre laser et que vous vous livrez à des combats titanesques contre les boss.

A ce sujet, les boss ont tous un chrono avec lequel il vous faudra habilement jouer : en fait il faut attendre l’ultime limite pour exploser le boss et ainsi gonfler le score...ça parait facile sur le papier mais le stick en main, il est beaucoup plus compliqué d’éviter les patterns de folie vicieux et sournois.

L’aventure se décline en six niveaux, chacun divisés en trois parties (identiques ou non en fonction de la border empruntée) ce qui nous donne 18 tableaux, il y’a de quoi faire ! (mention spéciale au stage 3 où l’on se retrouve en pleine guerre des étoiles avec des croiseurs qui tirent de partout, en border red, c’est jouissif !)

De plus, outre le mode arcade, un mode remix est présent avec de nouveaux ennemis, des vagues de tirs différentes et un environnement changeant : un bonheur !

Original, beau et prenant, Border Down est un très grand jeu à posséder d’urgence dans sa ludothèque. Il existe en deux version : une regular contenant simplement le jeu et une limited contenant la bande originale et un second livret. Je vous précise également qu’à l’heure actuelle, le jeu est très côté et il vous sera difficile de vous procurer une exemplaire à moins de 150 € pour l’édition regular) et 200 € pour l’édition collector.

JPEG - 30 ko
Version regular
JPEG - 32.3 ko
Version collector

NOTE : 09/10