Consoles-Fan
15/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
Ibara
Les roses
de la guerre

Avec Ibara, on attaque lourd ! Ce jeu est une v

Pas de répit, Ibara vous "agresse" dès la première seconde : des vagues d’ennemis increvables aux patterns fourbes de folie vous attendent tout au long des 6 niveaux que compte le jeu. Aux commandes de fighters bleus ou oranges, vous allez pouvoir dérouiller les sœurs Rose ainsi que leur môman. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les frangines ont mis le paquet.

L’habillage fait très Steampunk et on remarque tout de suite la collaboration avec le mythique studio Raizing (8ing actuellement) à qui l’on doit notamment Battle Garegga, Armed Police Batrider ou Dimahoo pour ne citer qu’eux. En effet, le gameplay ne ressemble à aucun autre Cave, même s’il se joue à deux boutons (tir et bombe), laisser le tir enfoncé ne ralentit pas le vaisseau. Il en est de même pour l’aspect graphique avec tirs ennemis en "tête d’épingle" et explosions circulaires.

Pour le reste des graphismes, c’est vraiment du tout bon : décors ultra détaillés, fins, construits sur plusieurs plans, couleurs pétantes (moins flashy que dans Galuda cependant, on sent toujours l’esprit Raizing planer sur cette prod...), chara design de toute beauté, bref une bombe ! Un soin tout particulier a été apporté au niveau de l’animation, cette dernière ne ralentissant que très rarement. Les particules et débris suivant les explosions sont de toute beauté.

Au sujet de la lisibilité de l’action, je tiens à préciser que le jeu est quasi impraticable en mode Yoko (avec bandes noires sur les cotés), il faut absolument jouer en monde Tate (plein écran) pour profiter à 100% du soft.

En terme de gameplay, on retrouve encore la patte Raizing. On joue à deux boutons : un pour tirer, l’autre pour balancer la bombe. Beaucoup d’armes sont disponibles : lance-flammes, rocquettes, gatling, machine-gun, homing et rockett. A chaque fois que vous en récupérez une, un module vient se greffer à votre vaisseau. Si vous tapotez sur le bouton, vous pourrez dirigez les modules, en revanche si vous laissez le bouton de tir enfoncé vous les bloquerez en formation autour de vous. Des power up sont bien sur présent pour augmenter le tir principal et les options.

La bombe est très intéressante à utiliser : elle se recharge au moyen de bonus dédiés (comme dans Battle Garegga), une fois que vous avez assez de power up bombe, un missile apparaît : c’est la bombe dans sa forme ultime. Elle se présente sous deux aspects en fonction de la pression sur le bouton bombe : si vous appuyez une fois, une pluie de missile balayera l’écran ; si vous laissez le bouton de bombe enfoncé, vous chargez la bombe et un énorme faisceau rouge apparaît. A vous de le placer correctement sur l’ennemi (les boss en général) car il est vraiment efficace. De plus son sillage reste affiché à l’écran et tous les tirs le rencontrant se transforme en bonus.

Pour la partie sonore, on a droit à une musique très speed tendance heavy (un peu à la Guilty Gear) qui colle parfaitement bien à l’action. Les bruitages sont également de très bonne facture mais couvrent souvent la musique de fond, dommage.

En plus de proposer le mode arcade classique, la version ps2 s’offre un mode arrange de toute beauté. Dans ce mode on retrouve un peu la marque de fabrique Cave avec un vaisseau plus lent si vous laissez le bouton de tir enfoncé, des boulettes beaucoup plus flashy et un gameplay à 4 boutons (pour switcher entre les armes). En revanche ce mode ne dispose que d’un seul crédit et est légèrement plus dur que le mode arcade, déjà extrêmement corsé.

Si les gros challenge ne vous effraie pas et que vous aimez les shoot nerveux, Ibara est le produit qu’il vous faut ! Un must buy de la PS2 tant ce jeu est jouissif.


NOTE : 08/10