Consoles-Fan
21/02/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2900 articles en ligne

 
Under Defeat
Et encore une perle !
Pour la Reine Spiral

Apr

On peut d’entrée souligner que le jeu sort en 2006 sur l’increvable Dreamcast qui nous prouve (une fois de plus) qu’elle est loin d’être enterrée !

Under Defeat est un shoot à scrolling vertical qui rappelle fortement le grand Twin Cobra. En effet, dans ce jeu, vous dirigez des hélicos qui se pilotent un peu à la manière de ceux de Zero Gunner 2 : lorsque vous ne tirez pas, vous pouvez orienter l’hélico à gauche ou à droite dans une limite maximale de 45 degrés. De cette façon, vous pouvez balayer l’écran. La comparaison avec le titre de chez Psikyo s’arette là car il est impossible de tirer latéralement ou derrière vous.

Le bon maniement de votre engin est capital car niveau armement, on est loin des équipements monstres des manic (je pense en particulier à Batsugun, dans lequel votre tir principal à 100% couvre 98% de l’écran !)

Ici, on dispose d’un tir frontal groupé et d’une option qui variera (ou pas) en fonction de type de power up récolté : mitrailleuse, canon ou roquette. Mis à part la bombe "Mr Propre", vous n’aurez pas d’autre armes pour botter les fesses de vos adversaires.

Et des adversaires, ce n’est pas ce qui manque dans Under Defeat ! Que ce soit en mer, dans la jungle ou dans un Canyon, les balles fusent de toute part et il vous faudra pas mal de réflexes pour ne pas exploser sous le feu ennemi. D’autant plus que le masque de collision de l’hélico couvre presque l’intégralité de celui-ci, en bref on est pas dans Donpachi !

Même s’il on est pas dans un manic shooter, les vagues de tirs ennemis sont denses et assez difficile à appréhander dans un premier temps. Rassurez vous, cela vient avec la pratique mais dans l’ensemble le jeu reste très difficile et rebutera les moins courageux d’entre vous

Les tripes de la Dc mises à nues

La première fois que l’on joue à Under Defeat, il vaut mieux être assis...

La baffe graphique que vous allez prendre est tout simplement phénoménale, franchement on dirait un film se déroulant sous nos yeux ébahis tellement le jeu est saisissant de réalisme !

Des effets spéciaux parmi les meilleurs, de quoi faire trembler PS2, Gamecube et Xbox...matez un peu les effets de fumée se dissipant progressivement, les reflets magnifiques des engins et des tirs...

Tous les détails sont également réalisés par des mains de maître, orfèvres et avides de précision. La Dreamcast crache vraiment tout ce qu’elle peut donner pour notre plus grand plaisir !

L’animation est également sans faille, le jeu "coule" d’une fluidité rare et les seuls ralentissement notables sont ceux de la bombe et de votre mort (donc réalisés sciemment)

Je vous conseille bien evidemment de jouer via une VGA Box en mode Tate pour profiter à 100% des qualités graphiques de ce petit bijoux.

En terme de gameplay, là aussi c’est du tout bon, le jeu se joue à deux boutons : un pour le tir et un pour la bombe. Le petit module dont je vous parlais précédemment s’active avec le bouton de tir une fois que celui-ci est rechargé. En fait le module dispose d’une jauge se vidant à l’utilisation et nécessitent un temps de rechargement (variant en fonction du type d’option) avant de pouvoir être réutilisée, je vous précise que pour démarrer le rechargement de ladite jauge, vous devez arrêter de tirer. Cela donne au gameplay un petit aspect stratégique du meilleur effet.

Pour la musique, on frôle également la perfection avec des thèmes orchestrés divinement collant parfaitement à l’ambiance générale. Les bruitages sont tout aussi excellent...on s’y croirait.

La Dreamcast est loin d’avoir tiré sa réverance et non content de vous proposer un jeu de cette qualité, ce dernier sort en trois éditions !

Une Regular ne contenant que le jeu, une Collector contenant l’ OST et un sticker et une Limited avec un poster.

Ruez vous dessus, c’est le plus beau shmup réalisé à ce jour tous supports confondus.


NOTE : 09/10