Consoles-Fan
17/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Peter Jackson’s King Kong : The Official Game of the Movie
Allez Donkey
range tes bongos

Voil

Lost, ça vous dit quelque chose ?

Le jeu suit le déroulement du film et vous débutez l’aventure au moment ou l’équipe du film débarque sur l’île maudite : Skull Island.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeu est très immersif ! Dès les premières minutes, on accroche et on est vraiment plongé dans des conditions "réalistes" d’exploration. En effet, la vue est celle d’un FPS (donc vous ne vous voyez pas) mais vous ne disposez d’aucune information ! Pas de jauge de vie, de munitions, pas de viseur et encore moins de carte.

King Kong, c’est un peu Mc Gyver dans la jungle : les armes sont, dans un premier temps, des ossements ou des lances (que l’on peut enflammer ^^). Mais rassurez-vous, au fur et à mesure de la progression on trouvera revolver, fusil à lunette et mitrailleuse. Seulement attention car les munitions disponibles ne sont pas légion et vous devrez privilégier les armes à feu uniquement contre les gros ennemis du jeu.

Autre détail auquel il faudra prêter attention : la survie de vos coéquipiers. Au début du jeu, il vous faudra veiller sur Carl Denham (le réalisateur) et sur Ann Darrow (l’héroïne, future prisonnière de Kong), puis ce sera à tour de rôle : une fois Carl, une fois Ann. Inutile de vous préciser que si l’un des deux meurt, l’aventure se termine aussi pour vous. Voila en ce qui concerne l’ami Jack Driscoll.

Be a Kong

Vous aurez également l’occasion de diriger le seigneur de Skull Island : King Kong, les phases avec ce dernier sont (trop ?) rares mais extrêmement sympas. La vue change quand vous jouez avec King Kong, on passe donc d’une vue à la première personne à une vue de dos en plan large. Cette vue permet de profiter des décors magnifiques dont on ne perçoit pas forcement la beauté lorsque vous jouez Jack Driscoll.

La sensation est grisante lorsque vous contrôlez King Kong : on se sent puissant ! Le gameplay est plus "lourd", beaucoup plus massif dans le rendu... On sent bien que ce n’est pas Spider Man qui est au bout de votre pad !

Au niveau des mouvements, King Kong saute, court, s’accroche et dispose d’une palette de coups assez étendue et c’est un vrai plaisir d’arracher les ailes des chauves souris géantes, de casser du raptor ou bien encore d’écraser les mâchoires des T-Rex. King Kong peut également entrer en mode "fury", ce qui le rend plus puissant et aussi plus rapide. Cependant, on aurait aimé pouvoir réaliser ces actions "spécifiques" plus souvent...dommage.

Silence, on tourne !

En terme de réalisation, King Kong est une franche réussite : c’est très beau, les environnements sont sublimes et les effets de lumière bluffant, les effets sonores sont bons et je vous conseille de jouer dans le noir avec le son assez fort, histoire d’accentuer l’immersion.

Le gameplay est très bien pensé et vous réservera la quelques surprises comme par exemple visée approximative que vous pourrez améliorer en pointant les cibles du doigt, les lances enflammées qui s’éteignent sous les cascades...

Lorsque vous prenez King Kong en main, tout change de manière radicale : un plus indéniable pour le jeu. L’animation est également de bonne facture, globalement honnête, elle ne ralentit que rarement et l’ensemble reste fluide lorsqu’ on contrôle Kong ou Driscoll. Et on note un aliasing discret.

Nous avons droit ici à une belle surprise, inattendue, prenante et d’un très bon niveau général. Au prix actuel du jeu (environ 25 €), il serait dommage de passer à coté !


NOTE : 08/10