Consoles-Fan
22/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3032 articles en ligne

 
Auto Modellista
Capcom devait encore nous prouver son talent en mati
Boire ou conduire : il faut choisir !

Le talent de Capcom n’est plus

La voiture en carton de Linda De Suza

Non content de se lancer dans une aventure difficile, Capcom se rajoute encore quelques contraintes en étant le premier éditeur à proposer un jeu dont les voitures sont en cel-shading. Puisqu’ils n’ont pas trouvé jusqu’ici le talent de développer d’excellents jeux de course, Capcom a donc décidé de tabler sur l’originalité en donnant à Auto Modellista un aspect « dessin animé » qui aurait pu, selon moi, être encore plus poussé. Les décors sont en effet en 3D classique, avec assez peu de dégradés de couleurs et des tons bien flashy pour conserver tout de même l’esprit « dessin animé ». J’aurais plutôt préféré une réalisation entièrement en cel-shading comme Gungrave. Mais soit… Il faut pourtant reconnaître que le choix d’une 3D classique est peu judicieux car graphiquement, Auto Modellista, sans être laid, n’impressionne guère la galerie avec des arbres composés de plusieurs plans en 2D et des textures peu détaillées. Même l’effet de lens est assez pixellisé… Franchement, il faut le faire… Il vous reste tout de même les voitures au rendu vraiment original et avec des reflets sympathiques sur les fenêtres, sauf lorsqu’on est un joueur comme moi qui préfère la vue intérieure pour plus de sensation ! On profite déjà beaucoup moins du design de sa propre voiture même si bien entendu, il reste encore les concurrents. Mais il est vrai qu’en vue intérieure, la claque visuelle est bien estompée puisqu’on ne profite plus que des décors moyens.

"Comment se nomme le mode qui vous permet de customiser les replays dans Automodellista ?"

Cependant, la mayonnaise prend. Tout d’abord l’effet de vitesse et la fluidité du jeu arrosée d’un gameplay efficace permettent à Auto Modellista de sortir du lot. A mi-chemin entre une jouabilité arcade et simulation, Auto Modellista vous procurera pas mal de sensations tout en vous forçant à bien négocier les virages et à ne pas foncer comme un gros bourrin sur l’intégralité des circuits : vous vous prendriez pas mal de bordures ! Auto Modellista est donc, à mon sens, un bon compromis : que vous soyez fan d’Arcade ou de simulation, vous risquez fort d’accrocher, à moins bien entendu de ne pas admettre la moindre concession ! Notons cependant que le comportement physique des voitures n’est malgré tout pas très réaliste. On a plus l’impression de glisser sur un circuit que de vraiment faire de la route. D’ailleurs dans le mode replay, on a quasi l’impression que les roues ne sont pas solidaires de la route. On regrettera également l’absence de rétroviseur. Seul un bouton permet d’avoir une vue arrière : à utiliser à vos risques et périls !

En plus d’un léger effet « fish eye », Capcom a rajouté de nombreuses lignes de vitesse. Elles dérangent un peu au début mais on s’y fait et en fin de compte, c’est le concept du jeu qui veut ça et puis, les sensations sont encore améliorées !

Plusieurs modes de jeu s’offrent à vous. Si vous êtes un joueur occasionnel, le mode Arcade vous permet de vous familiariser rapidement avec le jeu via de simples courses contre l’ordinateur ou en versus. Vos concurrents ont d’ailleurs un bon niveau d’intelligence artificielle ou même de non-intelligence puisqu’ils font même des erreurs : c’est pas mal pour le réalisme. Ne vous étonnez donc pas de voir de temps en temps des voitures en travers de la route !

Si vous êtes plus un fan de jeu de courses et que vous comptez vous lancer dans l’aventure, un mode garage vous permet de commencer une carrière. La customisation est bien complète jusqu’au choix du design de votre garage en passant par le choix de votre voiture parmi les plus grandes marques japonaises uniquement : Toyota, Subaru, Honda... Vous pouvez même customiser votre plaque et vous exercer à du tuning complet. Du réglage du moteur à la forme des rétroviseurs, voilà de quoi satisfaire les plus fervents amateurs du genre sans pour autant rebuter les autres puisque ce passage est facilement accessible : vous devez simplement updater votre voiture avec les dernières pièces acquises au cours des compétitions. Vous ne devez donc rien acheter ! Il y a un max de pièces secrètes à débloquer !

Arcade ou simulation ?

Le jeu possède un bon nombre de circuits dont la luminosité et la météo varient. Les circuits sont soit en boucle ouverte, soit en boucle fermée, certains sont dans des routes montagneuses. Comprenez par là qu’il y a un maximum de chicanes ! Les courses sont donc ponctuées très fréquemment de zones de freinage. Et pour freiner : 3 solutions : lâcher l’accélérateur, le frein pédale ou le frein à main. Mais que les amateurs de sensations fortes se rassurent, le circuit de Suzuka également présent dans F355 et le périphérique de Tokyo qui nous offre des réminiscences de Tokyo Highway Battle vous offrent leur lot de ligne droite avec des sensations de vitesse ahurissantes ! Automodellista offre donc des manières de jouer très variées.

Make my video

Un mode VJ & theater vous propose soit un replay theater tout à fait classique avec des fonctions toutes simples comme accélérer la course ou la rembobiner. La Remix Room vous permet de réaliser et de transformer vos replays préférés en véritables clips et de les sauvegarder ! Vous disposez de nombreux effets spéciaux visuels, angles de caméra, musiques et effets sonores que vous pouvez combiner comme vous voulez. Un gadget complètement inutile et donc carrément indispensable. C’est vraiment sympa de l’avoir mis en bonus !

Enfin, voilà sans doute le plus important et ce pourquoi vous allez acheter Automodellista : ce jeu est vraiment amusant ! On enchaîne les courses les unes après les autres et on ne décolle plus de sa chaise. Capcom peut repartir en paix sur son prochain jeu.

Graphismes : 68%
Même si les couleurs sont agréables et même si les voitures ont un aspect très agréable, les graphismes déçoivent un peu : essentiellement la modélisation des décors. La PS2 ne peut plus se permettre ce genre de faiblesse aujourd’hui.

Animation : 92%
Une vitesse d’animation décoiffante et une fluidité à tout épreuve !

Jouabilité : 74%
Même si Auto Modellista ne s’est pas doté d’une jouabilité ultra-réaliste qui fera donc hurler les fans de GT3, c’est vraiment la seule chose que l’on peut lui reprocher. Tout est donc une affaire de goût, et personnellement, j’ai adoré ! Il n’y a rien à redire sur la jouabilité, bien au contraire : les circuits disponibles proposent au joueur de varier son style de conduite et d’entretenir ainsi la variété !

Bande Son : 71%
La bande-son est assez oldschool mais reste relativement banale dans son ensemble.

Intérêt : 82%
Avec une durée de vie raisonnable, Auto Modellista fait figure de très bonne référence sur PS2. D’autant qu’on y revient avec plaisir.

Note Globale : 75%
Capcom a réussi son pari en proposant à la fois un jeu de voiture jouable aux graphismes originaux et qui procure de bonnes sensations de vitesse et de gameplay


NOTE : 07/10