Consoles-Fan
17/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Espgaluda II
On y retourne volontiers...

Apr

Ca fait mal

Préparez bien vos mirettes avant de brancher la PCB car je vous préviens, vous n’allez pas être déçu du voyage ! C’est extrêmement beau, les graphismes sont très fins et détaillés. C’est un véritable feu d’artifice qui se déroule sous vos yeux ! Ce jeu est tout simplement (avec Mushihimesama 2 Futari) le plus beau jamais réalisé par Cave : on reste admiratif du début à la fin du jeu tant tout impressionne.

Les décors sont fabuleux et rappellent le manic horizontal Progear no Arashi (également issu de chez Cave, réalisé en collaboration avec Capcom) et cela se traduit par un univers Steampunk pourvu de sprites énormes (les demi-boss et boss prennent généralement les trois quarts de l’écran), des boulettes par paquet de 500, des patterns sadiques au possible, une vitesse hallucinante... Bref, la carte en a vraiment dans le ventre !

L’animation vous mettra également K.O : la mise en scène des évènements est impressionnante, les ralentissements sont de la partie mais nécessaires afin de survivre. Le jeu est bourré d’effets spéciaux magnifiques (les explosions gigantesques sont encore plus belles que dans Espgaluda). L’environnement sonore est assez similaire au second volet : de la techno dance très speed soutenant à merveille l’ambiance survoltée du titre.

Un bijou de gameplay

Une des (nombreuses) forces du premier Espgaluda, était son gameplay. Rassurez-vous, tout a été conservé et amélioré (du moins au niveau du Kakusei, la magie). Dans Espgaluda II, vous pouvez passer en mode "Super Kakusei", il est primordial de bien assimiler cette technique afin de faire exploser littéralement le score. Pour ceux qui auraient zappé le second opus de la série (les pauvres, ils ne savent pas ce qu’ils ratent ^^) , je fais une piqûre de rappel :

- Deux type de tir : le bon gros blastage des familles ou bien le laser (en laissant le bouton de tir enfoncé, ce qui aura pour effet de ralentir votre perso).

A noter que lorsque vous utilisez le laser, le masque de collision du personnage est visible (très pratique s’il on veut survivre).

- Le Kakusei (limité par un compteur d’émeraudes que vous récupérez en tuant les ennemis) : il a pour effet de ralentir les tirs ennemis, vous rendre invincible et plus puissant. Il est de plus très utile pour scorer, les tirs ennemis restant à l’écran lorsque vous détruisez la source de tir se transformant en bonus.

- Le Shield (arme défensive et offensive) : il offre une protection contre tous les tirs ennemis et une fois que vous le relâchez, il fait office de smart bomb se traduisant sous la forme de gros lasers destructeurs (dans l’esprit de Dodonpachi en couplant le laser à la bombe).

- Le Super Kakusei : vous déclenchez ce mode en laissant le bouton de Kakusei enfoncé. Il aurait pour effet de multiplier les tirs ennemis lorsque ceux si sont détruits. Evidemment si vous détruisez un autre ennemi, les tirs se transformeront en bonus.

Autant vous dire qu’il faut attendre que l’écran soit blindé de tir pour l’activer ! Votre bonus score n’en sera que plus gonflé. Concernant le scoring, le système est assez élaboré : vous remarquerez que vous disposez de deux compteurs situés en haut de votre écran : un pour les émeraudes, l’autre pour les pièces (que vous récupérez grâce au mode Kakusei et Super Kakusei). Une fois que le compteur d’émeraudes est suffisamment approvisionné vous pouvez entrer en mode Super Kakusei, ce qui aura pour effet de vider la jauge d’émeraude. Lorsque vous êtes dans ce mode, les multiplicateurs de bonus peuvent grimper jusqu’à x 500 !

Vous l’aurez compris, ce jeu est LA perle de chez Cave à posséder d’urgence et à clouer dans votre borne parce que je peux vous garantir qu’elle y restera longtemps !


NOTE : 10/10