Consoles-Fan
17/01/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2726 articles en ligne

 
Call of Duty 3
En marche vers Paris
et ses milles lumi

Apr

Comme disait Rambo : Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre ! (oui je vous l’accorde cette réplique mérite de figurer au panthéon des dialogues les plus ridicules écrits pour un film. Mais Rambo n’a jamais eu pour vocation d’être un film intellectuel). La série des Call of Duty est réputée pour son réalisme saisissant et sa mise en scène très hollywoodienne. Cet épisode n’échappera pas à la règle. Au programme : des résistants, des nazis, des bombardement, une France dévastée, et vous pour nettoyer tout ce foutoir (il faut bien que quelqu’un s’y colle non ? ).

Si COD2 vous permettait de combattre l’empire un peu partout dans le monde, COD3 lui est exclusivement concentré sur la France et plus particulièrement la Normandie. Vous devrez gagner du terrain face à l’armée allemande grâce à votre escouade de choc et votre talent inné pour le nazi-shooting afin de libérer Paris et ses environs. Mais en plus des phases en FPS classique, la nouvelle équipe responsable du développement a cru bon d’ajouter quelques variantes ; histoire d’offrir un peu de changement aux joueurs blasés. Désormais, vous pourrez vous battre au corps à corps via un système de Quick Time Event, ou encore conduire une voiture dans la verte campagne de Chambois...

Je pourrai encore vous dire que COD3 est très immersif, très glauque et que c’est un jeu très beau avec des musiques à tomber à la renverse...Certes, c’est le cas ! Pourtant, tout n’est pas rose dans l’univers impitoyable du jeu vidéo et nous sommes là, nous les rédacteurs, pour vous mettre en garde face aux viles habitudes récurrentes des éditeurs peu scrupuleux. Désirant probablement sortir son jeu avant noël, Activision a dû mettre la pression à Treyarch (l’équipe en charge de le réaliser) afin de pouvoir assouvir sa soif de dollars. Résultat : Il n’est pas rare de rencontrer des bugs de collision impardonnables où il est impossible de bouger (vous devrez relancer le jeu), des bugs d’affichage où tout votre écran se met à clignoter sans raison ou encore une IA avec un QI d’huître (je me demande même si les huîtres ne sont pas plus intelligentes que les soldats qui vous accompagnent). Bref, tant de petites choses qui vous gâchent le plaisir alors qu’elles auraient très bien pu être évitées si le jeu avait été peaufiné encore pendant quelques mois. De plus, il est important de constater que la sensation de liberté est encore plus restreinte que dans l’épisode précédent. On se sent vraiment enfermé dans le script du jeu sans pouvoir contourner forcement une position que l’on croit accessible...

En bref, on sent que Treyarch n’a pas voulu indisposer les fans de la série, puisque ce jeu ressemble plus à un addon pour COD2 plutôt qu’un nouveau jeu à part entière. Mis à part le relookage graphique magnifique, il n’y a pas grand chose de nouveau (les quelques ajouts n’apportent vraiment rien au jeu, pire, ils cassent le rythme). Si vous aimez la série, vous prendrez un certain plaisir à jouer à cette suite. Si vous ne l’avez jamais essayé, prenez plutôt le deuxième épisode bien plus passionnant et surtout mieux fini sur le plan technique. A bon entendeur...


NOTE : 07/10