Consoles-Fan
23/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Babel
Je m’sens Babel
Oh Bababel, c’est toi qu’on aime ! Bababa baba babel !

Le r

De l’autre côté de l’Atlantique, vivent aux Etats-Unis deux enfants, gardés par leur nounou mexicaine qui aimerait beaucoup se rendre au mariage de son fils mais qui se retrouve bloquée avec les deux chérubins. Envers et contre tout, elle décide néanmoins de partir avec les deux têtes blondes, voyant que les parents ne reviennent pas comme prévu.

Pendant ce temps, au Japon, on suit la vie d’une jeune fille sourde et muette qui souffre de son handicap et de son manque de communication.

Ce film est absolument remarquable car il propose non seulement un enchevêtrement de lieux dépaysants parcouru brillamment par ce réalisateur de génie, mais en plus un décalage du temps au niveau des 3 histoires racontées, toutes vraiment passionnantes et intéressantes. Le synopsis est vraiment élégamment utilisé et cela se ressent fortement pendant tout le visionnage du film, tellement qu’on ne peut décrocher de l’histoire qui oscille entre la trame principale au Maroc et les conséquences engendrées au Mexique et au Japon.

Même si le film reprend les ficelles désormais connues des histoires et des destins qui se croisent, elle sont tirées intelligemment et me permettent d’affirmer haut et fort, qu’aujourd’hui, Babel est très certainement un des meilleurs films que j’ai pu voir cette année au cinéma.


 R