Consoles-Fan
22/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2959 articles en ligne

 
Casino Royale
Oh my god they killed James Bond !
You bastards !

Si vous pensez une minute que je vais d

Cependant, l’essence même du James Bond de base a été modifiée. Où sont donc passés tous les gadgets de James Bond. Ici, le budget des services secrets a été visiblement limité : on ne voit même plus Q et tous ses gadgets délirants en phase de test.

Ensuite, le film essaie de se lancer dans le thriller captivant mais avec une maladresse rarement atteinte tant tout est bon pour piéger le spectateur avec des trahisons vendues par pack de douze (dix + deux gratuites). Ce n’est pas tellement que l’on s’y perd. C’est surtout que cela devient un peu n’importe quoi. En même temps, il fallait bien trouver une idée pour remonter l’intérêt d’un film qui se serait alors basé sur un suspens "insoutenable" de quelques donnes de poker d’un ennui certain...

Cette fois-ci, James Bond sera confronté à un affreux jojo fan de poker qui s’appelle Monsieur Le Chiffre. Non mais quel humour ! L’intrigue vaut deux sous et demi. On comprend immédiatement les intentions terroristes du pas beau : jouer avec les cordons de la bourse.

L’histoire n’est pas très intéressante bien que compliquée, le méchant n’est pas trop diabolique même s’il possède une gueule typée, James Bond n’est plus James Bond, par contre, il reste les bonnes vieilles pubs incrustées pour des voitures et des GSM. A part ça...


 R