Consoles-Fan
14/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2997 articles en ligne

 
Esprade
La Cave
aux tr

Premier

Historique et Personnages

L’action se déroule dans un Tokyo futuriste (année 2018) où un mystérieux groupe nommé Yaska règne en maître... Le chaos et la destruction sont le quotidien des habitants mais trois "rebelles" ne l’entendent pas de cette oreille. Il s’agit de Yusuke Sagami, JB-5th et Irori Mimasaka.

Yusuke Sagami : Il dispose d’un tir frontal, peu étendu mais puissant, il est le plus rapide des trois personnages, ce qui lui permet d’éviter rapidement les vagues de tirs ennemis.

Irori Mimasaka : Elle dispose d’un tir intermédiaire, ni trop frontal, ni trop étendu. C’est l’équilibre parfait des deux autres persos.

Jb-5th : Ce dernier dispose du tir le plus étendu, il couvre toute l’aire de jeux, en revanche c’est le moins puissant des trois.

Des personnages équilibrés et un gameplay propre pour chacun d’eux donc...

Gameplay

Maintenant que les présentations sont faites, parlons gameplay ! Trois boutons :

- A pour tirer avec votre tir principal. Si vous le laissez enfoncé, vous ralentirez le perso mais vous ne serez pas plus puissant (pratique pour esquiver).

- B active votre tir secondaire, le nombre de boulettes envoyées (15 au maximum) est proportionnel en fonction des power-up récoltés. Il est orientable mais de faible puissance. Combiné à votre tir principal, c’est l’élément-clé du scoring.

- C fait office de bombe. C’est un bouclier absorbant les tirs ennemis et, lors du relâchement du bouton, vous balancerez 4 gros lasers pour faire le ménage. Elle n’est pas infinie mais quantifiée par une barre qu’il vous faudra remplir grâce aux bonus correspondants.

Seul votre tir principal est "power-upable" et une fois que vous serez au maximum, les ennemis vous lâcheront des bonus.

Vous remarquerez au travers des screenshots que vous disposez d’un compteur desdits bonus, ce dernier se bloquant à 200 unités. A ce stade, si vous avez déjà utilisé votre bombe, vous récolterez alors des power-up "bombe" afin de la remplir. Sinon, vous continuez d’engranger des points.

Le problème, c’est que lorsque vous récoltez les bonus "bombe" votre compteur de bonus se vide d’une façon vertigineuse... Il vous faudra alors de nouveau atteindre les 200 bonus pour remplir votre barre de bombe... Vicieux ??? Mais non pensez-vous ! Il vous faudra habilement gérer bonus et bombe...

Cette configuration offre beaucoup de possibilité de jeu et la replay value s’en trouve bien amortie.

JPEG - 75.3 ko
Ce tank va vous en faire baver...

Score Attack !

Le système de scoring est extrêmement bien pensé : avec l’aide de vos deux tirs, vous allez pouvoir gonfler le score. Explication : tout consiste dans "l’achèvement" des ennemis. Pour faire grimper le score, vous devrez les faire exploser avec votre tir principal en l’ayant préalablement entamé avec votre tir secondaire. En effet, le tir secondaire se matérialise sous la forme de boulettes qui restent fixées un court laps de temps sur l’ennemi avant de disparaître. Vous devrez donc envoyer suffisamment de boulettes et ensuite achever l’ennemi afin de faire apparaître un précieux multiplicateur de bonus qui sera fonction du nombre de boulettes fixées à l’ennemi au moment de la destruction (x 16 MAX). La particularité de ce multiplicateur, c’est qu’il demeure actif un court instant après, donc vous pourrez en profiter sur les ennemis tués avec votre tir principal.

JPEG - 82.1 ko
Boulettes Time !

Pour corser le tout, les bonus obtenus grâce au x16 ne flottent pas, à l’instar des bonus classiques, ils se dirigent tout droit vers le bas de votre écran ! Autrement dit, mieux vaut se trouver sur leur trajectoire étant donné que le feu est bien nourri, il est donc très périlleux de les récupérer.

Quand je vous disais que ce jeu était vicieux... Sadique ? On peut le dire !

Une réalisation terrible

Le jeu se décompose en cinq stages à la difficulté croissante, autant vous dire que one-crediter le jeu relève de l’exploit !

Les patterns sont très bien pensés et ont souvent raison de votre vigilance, ça fuse dans tous les sens et vos mirettes en auront pour leur argent ! Les explosions sont sublimes et les effets spécieux très réussis. Les sprites des boss sont énormes et superbement animés (celui de Shoping Mall est terrible), on notera la présence de ralentissements (pas mal en mode deux joueurs) mais à certains moments, ceux-ci vous sauveront la vie... Dans l’ensemble, le jeu est très coloré et l’on retrouve avec joie le design de "Joker" Jun, célèbre illustrateur du studio Cave (ayant déjà travaillé sur Batsugun et autres titres de Cave, notamment Guwange avec son fameux boss chat-arraignée).

JPEG - 82.6 ko
Bomb !!!!

Quant à la musique, très speed, elle soutient extrêmement bien l’action, comme toujours dans les productions Cave.

Avec sa réalisation du tonnerre, son gameplay aux petits oignions, son diabolique système de scoring et son ambiance géniale, Esprade est une valeur sûre du studio au C majuscule. De plus, il pose la clé de voûte de la trilogie ESP qui sera complétée avec Espgaluda I et II.


NOTE : 08/10