Consoles-Fan
19/04/2018

Auteur
  

2926 articles en ligne

 
D
J’ai l’impression d’avoir d
J’ai l’impression d’avoir lu que j’avais d

D

Dans Déjà-Vu, le crime a bien eu lieu, et les policiers explorent le passé grâce à une technologie fumeuse d’espace-temps replié qui leur permet d’explorer le passé. Via un système satellitaire, ils peuvent assister à une scène du point de vue qui les intéresse le plus. Mais il n’est pas possible de revoir l’action à l’infini. C’est un peu comme si on avait une seconde chance d’assister au présent 4 jours plus tard, temps nécessaire au calcul des images, mais sous n’importe quel angle de vue. Encore faut-il savoir où regarder pour coincer le coupable !

Le problème de ce film est qu’il est intelligent sans l’être vraiment. Il ne fait que paraître. Car le film brille plus pour l’aspect action que la partie pseudo-scientifique qui engendre des incohérences grosses comme une maison et qui dérangeront le spectateur qui aura laissé son cerveau allumé pendant la projection.

Déjà-Vu ne tient vraiment pas la route : trop brouillon scénaristiquement, peu crédible, voilà un film qui mériterait que l’on s’y intéresse à nouveau pour en faire un remake car l’idée de départ est bonne mais il faudra revoir absolument la copie afin de ne pas autant s’embourber pour nous servir au final une fin médiocre.


 R