Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Arthur et les Minimoys
Nous les Minimoys... Petits
Nous les Minimoys... Vivons chez vous

Attention les adultes, pr

La caractéristique de ce film est de mélanger un univers réaliste filmé avec un fantaisiste en image de synthèse. Artistiquement parlant, on ne criera pas au miracle : les transitions sont tout de même assez rare. Mais du point de vue de la réalisation, il n’y a pas grand chose à redire : c’est très joli mais on sent que certains effets ont été très bien étudiés et maîtrisés et d’autres moins. Mais bon, nos têtes blondes ont bien de la chance de pouvoir découvrir de telles splendeurs ! Quand j’atais petit, j’avais juste droit à du Neverending Story et je ne vous raconte pas comment ça a vieilli !

Arthur est un enfant un peu rêveur, adepte des voyages et des découvertes de son grand-père. Celui-ci a mystérieusement disparu. Acculé devant les dettes, la grand-mère d’Arthur va devoir vendre la maison familiale. Mais Arthur est bien décidé à ne pas se laisser faire et va se mettre à rechercher des indices qui pourraient lui permettre de retrouver le trésor cacher par le grand-père : une montagne de rubis.

De fil en aiguille, voilà notre ami Arthur rejoindre le monde étrange des Minimoys qui vivent sous terre, juste en dessous de la fameuse maison. Le voyage est très dépaysant même si en réalité, on ne se déplace pas vraiment d’un point de vue purement géographique. Mais non loin de là, un tyran, « M » le maudit, fait régner la terreur. Son seul et unique but est de faire disparaître les Minimoys. A partir de là, on est fin prêt pour le début de l’aventure.

Arthur et les Minimoys m’ont ennuyé mais visiblement, il parvient à faire rêver les enfants, c’est le principal et tant pis pour moi.


 R