Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
Eragon
Ergagon, Eragon
petit patapon

Prenez comme inspiration principale Dragonheart. Rajoutez-y une ambiance

On nous refait encore une fois le coup du jeune paysan qui n’a pas choisi d’être choisi pour sauver le monde mais qui va quand même le faire même s’il n’a pas envie. Bien entendu, il est présomptueux et pense qu’il peut assumer sa mission, qu’il en a les capacités. Finalement, on voit bien que non aussi faudra-t-il suivre une formation accélérée afin de devenir presque aussi fort que son maître qui se fera tuer dans un sacrifice ultime. Mouais, tout sentiment d’avoir déjà vu ce film ne serait pas purement fortuit... Ces dernières années, Jeremy Iron semble s’enfermer dans des rôles moyen-âgeux-héroïc-fantaisy pas très crédibles.

Voilà que John Malkovitch le rejoint. Il jour le rôle du méchant roi Galbatorix au charisme aussi ridicule que son nom. Son second, un magicien grotesque, interprété par Robert Carlyle, possède plein de pouvoirs mais les utilise sans la moindre parcelle d’intelligence. En bref, il y a plein d’idées insensées dans ce film qui m’a dégoûté de l’envie de voir sa suite tant il est alimentaire.


 R