Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
  

2926 articles en ligne

 
Little Miss Sunshine
Dis, petite, demande
s’il va y avoir du soleil demain

J’aurai beaucoup insist

Certes, l’histoire n’a que bien peu d’intérêt et n’est vraiment là que pour prétexter la réunion d’une famille dans laquelle personne ne s’entend vraiment. Il y a le père, vendeur d’une méthode à succès en neuf étapes, succès qu’il n’arrive même pas à effleurer. Il y a la mère qui tente de dédramatiser le comportement suicidaire de son frère. Il y a le grand-père excentrique à l’extrême et assez râleur. Il y a enfin le grand frère qui a fait vœu de silence jusqu’à ce qu’il devienne pilote de chasse et sa petite sœur qui postule au concours de Little Miss Sunshine, une élection réservée aux petites filles qui se déroule en Californie.

La famille décide donc de se mettre en route parce qu’on ne peut forcément pas laisser le frère tout seul, sait-on jamais ce qui arriverait. Le grand-père est aussi de la partie car il a réglé la chorégraphie de sa petite fille. Les parents se doivent d’accompagner leur enfant. Et forcément, le frère ne va pas rester tout seul même s’il rêve de ne pas accompagner la smala.

Au final, Little Miss Sunshine est lourd de sens mais souffre de quelques lenteurs. Certains passages sont cultes et d’autres insignifiants. Mais au moins, on est loin des comédies commerciales américaines, c’est déjà ça de pris.


 R