Consoles-Fan
25/04/2018

Auteur
  

2930 articles en ligne

 
Blood Diamond
Les diamants sont
mais ils provoquent quand m

Danny Archer est contrebandier. Il passe des diamants extraits en Sierra Leone vers le Liberia afin de les exporter librement. En effet, les pays riches ne veulent plus importer de diamants provenant de pays en guerre civile afin de ne pas alimenter les rebelles en armes. Un jour, il apprend que Solomon Vandy, un autochtone qui se retrouve oblig

Avec un titre pareil, Edward Zwick tenait entre ses mains un film à haute saveur politique, plein de promesses et d’intérêts mais, visiblement, le réalisateur s’est contenté de nous offrir une aventure à l’américaine, façon "A la poursuite du diamant vert" avec l’aspect comédie mis de côté et une ouverture timide sur le trafic diamantaire. Soit, j’en connaissais vraiment trop sur le sujet, soit Edward Zwick a pris le parti de n’en parler que fort peu, histoire de gratter un peu en superficie pour faire genre...

Le film passe donc à côté d’une certaine émotion sans pour autant banaliser son sujet, mais le film manque singulièrement de relief et n’appelle pas le spectateur à une réflexion très profonde tant il n’enfonce que des portes ouvertes. L’information passe mais qui n’était pas informé de la situation, franchement. C’est vraiment étrange car certains passages comme le recrutement de jeunes enfants pour rentrer dans une milice armée jusqu’aux dents a de quoi choquer. Et pourtant... Le film manque d’épaisseur en laissant parler les images sans y adjoindre le moindre débat. J’aurais tellement voulu aller plus loin que le désormais classique "Biiiiiieeeeeen - Paaaaaas Biiiiiieeeeeen".


 R