Consoles-Fan
18/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Wario Ware : Smooth Moves
Pr

Si vous avez une Wii et que vous avez vraiment envie de vous faire plaisir, je ne peux que trop vous conseiller d’investir dans ce nouvel opus issu de la s

Mais commençons ce test, si vous le voulez bien avec le délire de Nintendo qui vous présente sa Wiimote, dont le nom est encore fraîchement peint dans la mémoire de chacun, en l’appelant déjà différemment pour troubler les esprits. Oui, cher lecteur, vous ne tenez plus une Wiimote, mais un bâton de style que l’on pourrait définir finalement comme un bâton à tout faire. Tout dépend de la manière dont vous l’utiliser. Car votre bâton de style sera tour à tour un guidon, un parapluie, un crayon, une télécommande, une trompe d’éléphant, une crête d’Iroquois, un balais... Toute une série d’objets usuels que vous avez l’habitude d’utiliser (sauf peut-être la crête d’Iroquois) et qui vous renseigne avant chaque mini-jeu de la manière dont vous allez devoir saisir votre Wiimote, pardon, bâton de style. Faites attention, mettez bien votre strap autour de votre poignet, si vous n’avez pas l’habitude de le faire, car il vous sera peut-être demandé de lâcher votre Wiimote. Ils sont fous chez Nintendo.

Leur tour de force est entous cas d’avoir su se renouveler en terme de minigames puisque les idées fusent de toute part, et croyez-moi, il y en a qui ont du être bercé un peu trop près du mur quand ils étaient petits. Néanmoins, on ressent quand même assez bien un Nintendo au bord de la frustration qui se sent obligé de prouver à tout le monde qu’on peut faire plein de choses avec la Wiimote. Wario Ware m’a apparu en effet, à l’instar de Wii Sports et de Wii Play, comme une démo technique permettant de montrer au grand public comme la Wii est géniale et comme elle propose réellement quelque chose de différent. D’ailleurs, Nintendo prend son temps et explique de manière plutôt décalée via la voie baba cool planante de son présentateur les différentes positions que peut prendre votre bâton de style. Les explications sont plutôt humoristiques, et pas un humour « Papy » que Nintendo a l’habitude de servir !

Le déroulement du jeu est par contre très habituel. Vous découvrirez différentes histoires introduites par des dessins animés en flash. Une série de mini-jeu vont se succéder à toute allure, en vous précisant à chaque fois comment vous devrez saisir votre bâton de style. Ca, je l’ai déjà dit. Cool ! La série se termine par un boss qui se distingue simplement par un minigame un peu plus complexe et plus long. Une fois vaincu, vous débloquez de nouvelles histoires et obtenez l’accès à certains minigames en version longue, enfin, moins courte !

Il faudra terminer le jeu pour avoir accès au mode multijoueurs étonemment moins riche et moins bien pensé que sur Gamecube malgré le fait que quelques idées ont été reprises comme par exemple le ballon qui éclate. Vous pourrez y jouer jusqu’à 12 mais uniquement avec une seule Wiimote et chacun son tour, ce qui est tout de même moins drôle, reconnaissez-le. Vous débloquerez également d’autres bonus. Mais j’ai trouve la récompense assez amère tant le jeu se termine en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire. Wii, Wario Ware : Smooth Moves est un titre indispensable, mais dirigez-vous quand même plutôt vers le marché de l’occasion.

Tu veux mon doigt ?

Graphismes : 55%
Oui, je sais, c’est le concept. Mais c’est quand même bien moche.

Animation : 70%
Il faut dire que la Wii ne semble pas sur les genoux.

Jouabilité : 93%
Efficace et démonstratif des possibilité inombrables de la Wiimote. Pas de doute : le système de Nintendo fonctionne à merveille.

Bande Son : 83%
Quelques chansons, des musiques débiles : le bonheur.

Intérêt : 68%
Terriblement court et pas forcément enjoué à plusieurs.

Note Globale : 72%
Semi-déception que ce Wario Ware : Smooth Moves. Le jeu est trop court, comme d’habitude, mais cette fois-ci, l’aspect multi est bâclé. Ne lâchez pas trop d’euros dedans.


NOTE : 07/10