Consoles-Fan
22/09/2018

Auteur
  

3015 articles en ligne

 
Wood & Stock - Sexo, Or
T’en veuuuuuuuuuux !
Fais tourner kwaaaaaa !

Deux amis babacool r

Le pire dans tout ça, c’est que l’épouse d’un de nos deux amis qui s’occupe comme une fée du logis de la maison, a décidé de se ressourcer chez un gourou qui aime soigner les âmes égarées par le sexe. Les chemises à fleur, l’amour libre et les joints à l’origan ont-ils toujours autant la cotte chez les cinquantenaires rondouillards, chauves, et qui n’ont jamais travaillé de leur vie lorsque vient le temps des responsabilités en passant par les enfants et les factures à payer ?

Entre un humour gentil et une réalisation un peu dépassée, Wood & Stock - Sexo, Orégano e Rock’n’Roll a un peu de mal à se faire une place au soleil face aux productions actuelles. C’est donc sur le décalage et l’impertinence qu’il va falloir compter. Mais de drôlerie, il y en a finalement bien peu dans ce long métrage qui aurait pu se contenter d’être court.

L’idée est sans doute amusante mais sous-exploitée, comme si les auteurs s’attendaient à ce que les cerveaux des spectateurs soient aussi ramolis que ceux des personnages du dessin animé. Lent et un peu monocorde, Wood & Stock - Sexo, Orégano e Rock’n’Roll a finalement un titre bien plus prometteur que son contenu.



- R