Consoles-Fan
21/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Azur et Asmar
C’est encore mieux que
les comptes de la sorci

Le papa de Kirikou nous revient avec un long-m

Le film s’inscrit dans la lignée d’un Princes et Princesses, du même auteur, en tant que compte. Mais là où Princes et Princesses réunissait plusieurs courts métrages en ombres chinoises, Azur et Asmar offre à nos chérubins une aventure épique pleine de mythes, mystères et fantaisies issues des comptes des milles et une nuit.

La qualité de narration de l’histoire est toujours de très haut niveau et j’ai vraiment découvert avec le même plaisir que dans Princes et Princesses les aventures de ces deux enfants séparés puis réunis par leur destin.

L’histoire est assez linéaire mais plutôt intéressante. Comme dans tout compte bien ficelé, il y a de quoi captiver de jeunes enfants sans relâcher leur attention : le scénariste a su rester simple et explique bien ce à quoi il faut s’attendre, tout en sachant garder une dose de mystère. Azur et Asmar est, comme je m’y attendais, une belle réussite.


 R