Consoles-Fan
18/06/2018

Auteur
  

2958 articles en ligne

 
Apocalypto
Cette petite abeille porte le nom de Mayaaaaaa
Petite oui mais espi

Apocalypto est typiquement le genre de film qui m’

Pourchassé par une horde de mayas sanguinaires, notre ami qui veut juste retrouver sa femme et son enfant (c’est vrai quoi, laissez-le tranquille), va malgré tout parvenir à s’échapper alors qu’il est blessé par moultes flèches, coups de couteau et qu’il a passé une journée plutôt éprouvante. Ca doit être la peur qui lui donne des ailes. Son père lui a bien dit qu’il ne devait pas la craindre. En tous cas, je n’ai pas d’autres explications, parce que personnellement, je serais transpercé de partout, j’aurais plutôt du mal à courir comme un lapin.

Bien moins violent qu’on veut bien nous le faire croire (cette dernière est finalement plutôt psychologique qu’autre chose), le film laisse deviner tout de même énormément de choses au spectateur tant il est consensuel. C’est essentiellement sur cet aspect, en effet, qu’il y a de quoi râler. Pour une fois qu’un thème est original, il s’enlise dans une histoire vraiment très banale. Scandalisante, mais banale et qui laisse le spectateur dans l’embarras qui se demande s’il est venu voir uniquement un grand spectacle. Car il faut bien avouer que c’est très bien filmé. Mais même pour cet exercice de style, mieux vaut attendre un passage à la télé.


 R