Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Le prix
C’est pas les putes qui manquent...
C’est l’argent !

Pour une fois, le slogan a vraiment

Jean Piette Ménard a fait fortune alors pour lui, avoir de l’argent, c’est tout naturel. Il dépense sans compter. Et Odile Ménard l’a bien compris. Elle apprécie d’ailleurs fort bien ses journées à flaner dans les boutiques de luxe alors que son mari travaille. Elle dépense l’argent de Monsieur Ménard et franchement, Monsieur Ménard s’en fiche. De l’argent, il en a vraiment plein.

Mais ces derniers temps, Monsieur Ménard et Madame Ménard font chambre à part. Monsieur Ménard n’est pas très heureux de cette décision, mais il ronfle et se sacrifie pour ne pas importuner Madame Ménard. Seulement voilà, la vie sexuelle de Monsieur Ménard, réduite à néant, commence à lui peser. Sur les conseils de son chauffeur qui vit lui aussi quelques difficultés de couple, il décide de mettre sa femme au pain sec et à l’eau, bref, il décide de lui couper les ponts en lui confisquant carte de crédit et argent de poche, dans l’espoir d’un rapprochement nuptial. Mais la situation vire rapidement au conflit et le couple se perd bien vite dans un querelle des plus belliqueuses.

Le prix à payer se situe en réalité entre la comédie et le drame. Je m’attendais à mieux même si l’ensemble du film est honnête. On ne peut pas dire que j’ai perdu mon temps, mais j’hésite tout de même à vous recommander ce film tant il existe mieux.


 R