Consoles-Fan
20/06/2018

Auteur
  

2958 articles en ligne

 
J’veux pas que tu t’en ailles
Chipie t’es loin fous le camp ! Chipie, casse-toi, reviens !
Chipie, tire-toi, tu crains ! Chipie, chipie, reviens, va-t-en !

Le couple de Paul et Carla bat de l’aile. Paul ne parvient plus

Triangle amoureux

Un de ses patients un peu fragile est amoureux. Paul s’aperçoit que l’heureuse élue est sa femme. Fort de cette information inédite, Paul va obtenir des renseignements et va manipuler son patient afin de retrouver les faveurs de sa femme. Mais à malin, malin et demi. Le patient va se rendre compte du manège et va tenter de faire refermer le piège sur son auteur.

Gentille petite comédie dramatique, "J’veux pas que tu t’en ailles" traite de la routine et de la reconquête amoureuse. Le film bénéficie d’un scénario bien ficelé mais un peu simpliste car basé essentiellement sur des tirs croisés. On sourit quelques fois de situations qui débarquent généralement comme un cheveu dans la soupe mais on se fatigue surtout assez vite du jeu d’acteur vraiment très plat. En bref, du très léger marivaudage.


 R