Consoles-Fan
20/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Hokuto no Ken Shinpan no Sososei Kengo Retsuden
Hi Barbie ! Hi Ken ! Do you wanna go for a fight ?
Sure Ken ! Jump in !

Appeler un jeu de baston bas

On peut dire que la famille des Guilty Gear accueille un nouveau petit cousin tant la patte graphique et l’interface du jeu sont semblables. Les décors sont de pures merveilles en haute résolution, avec un effet dynamique de zoom qui suit l’action. Mais à part cela, il n’y a pas beaucoup d’animations à se mettre sous la dent dans ces décors apocalyptiques. On se concentrera donc sur les différents personnages qui donnent l’impression au joueur de sortir tout droit du dessin animé.

Atatatatatatatatatatata !

En tous cas, cela fait plaisir à voir, pour une fois qu’une belle licence n’est pas gâchée par des éditeurs plus intéressés par le porte-monnaie des fans que par leur souffrance intérieure lorsqu’ils découvrent que leur série fétiche a une fois de plus été traînée dans la boue.

Le jeu a su en tous cas se faire désirer auprès des fans car si celui-ci n’est pas vraiment très connu sous nos latitudes, cela fait près d’un an et demi que toute une communauté de joueurs d’import prient. Enfin, presque toute car ce cochon d’Agalnarok s’est acheté la version Atomiswave !

L’intro du jeu est des plus classique, elle fait très Neo-geo, en plus fin, avec sa succession d’images renforcées par des effets spéciaux. Mais elle a le mérite de poser le jeu et de présenter les personnages clairement. Dans le tas, on ne retrouvera d’ailleurs qu’un seul personnage féminin : Mamiya. C’est aussi le personnage le moins sérieux du jeu puisqu’elle se bat avec des yoyos, une arbalète mais aussi une moto, bien pratique pour écraser ses ennemis et que l’on peut diriger (gauche, droite, saut) une fois la furie déclenchée.

L’école du Nanto qu’on laisse au vestiaire

On pourrait croire que le reste des personnages sont composés uniquement de grosses brutes mais en réalité, le jeu propose vraiment un éventail assez complet même si le nombre de personnages peut sembler faible aujourd’hui : il y en a seulement 10. (Sans doute qu’Arc System prépare une suite car franchement, il y a moyen de faire bien mieux avec cette série). C’est donc leur intérêt qui ravive la flamme du titre. Par exemple, Mr. Heart est un gros lourd mais frappe très fort. Rei, par contre, est le seul à possèder l’avantage de pouvoir effectuer des triples sauts.

En plus de la classique jauge de vie qui peut se recharger un peu si vous arrivez à ne plus encaisser de coups, on trouve une barre de boost qui permet de plaquer son ennemi et une barre de furie. Mais ce qui est finalement particulièrement intéressant, c’est le système des 7 étoiles que tout un chacun possède en début de match mais qu’il perd en encaissant certains coups violents, comme une furie par exemple. Lorsque nous ne sommes plus en possession d’étoiles, l’ennemi peut alors effectuer un Fatal KO qui clôture immédiatement le combat par la même occasion. On sent fortement l’inspiration de Guilty Gear même si les règles qui permettent de déclencher ce super coup ont un petit peu changé.

L’école du Hokuto à huitre

Mais au final, que peut-on vraiment penser de ce Hokuto No Ken. Tout d’abord, la quantité de personnages est limitée. Les fans trouveront ça tout de même génial, les autres trouveront ça lourd. On regrettera également un ordinateur facile à piéger avec des coups à répétition. Par exemple, il est facile de choper un ennemi à chaque descente de saut. Et comme à chaque fois, ce dernier à tendance à rebondir lorsque vous lui donnez un coup de pied, vous pouvez prendre l’avance nécessaire qu’il faut pour boucler le match. Le jeu est aussi un poil moins bon et moins varié qu’un Guilty Gear. Mais ici encore, c’est tout de même un petit peu aussi l’occasion de varier les plaisirs. Le jeu reste malgré tout de très bonne facture, c’est du tout grand jeu vidéo, attention, ça serait quand même bête de passer à côté.

Graphismes : 95%
De la superbe 2D à tomber par terre !

Animation : 83%
L’animation des personnages est parfaite mais j’aurai aimé un peu plus d’audace en ce qui concerne les décors. Heureusement qu’il y a des zooms pour mettre un peu de vie !

Jouabilité : 90%
Comparable à Guilty Gear !

Bande Son : 80%
Fidèle à la série !

Intérêt : 83%
Enfin un jeu de baston 2D qui n’est pas un Street Fighter, un King Of Fighter ou un Guilty Gear !

Note Globale : 87%
Peut-être qu’il vous lassera avec le temps, puisque le nombre de personnages est assez limité, mais en attendant, qui peut se refuser un titre aussi inédit ?


NOTE : 08/10