Consoles-Fan
18/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3061 articles en ligne

 
Guitar Hero II
Monsieur et Madame Tard ont un fils
Guy...

Guitar Hero avait cr

Aujourd’hui, l’arrivée du deuxième opus fait nettement moins vibrer les cœurs car il porte le lourd statut de suite, ou oserais-je dire, de data disk. Car à part les nouveaux morceaux, il n’y a pas vraiment de grosses nouveautés. Ah, si, les décors, et bien entendu, la version Xbox 360 offre une finesse sans égal mais la version PS2 n’a vraiment pas à rougir car le niveau de réalisation est lui aussi très élevé.

La version XBox 360 serait donc seulement identique à la version PS2 mais bénéficierait tout de même d’un meilleur affichage ? Oui... On peut dire ça. Le bump mapping est tout de même supérieur, mais il est vrai qu’il n’y a rien de vraiment notable pour une machine next gen. Est-ce vraiment grave ? Oh, plus pour ceux qui regardent l’écran que pour le joueur qui a les yeux fixés sur les notes qu’il doit jouer. Ce sera plus embêtant si vous commencez à connaître les combinaisons de touches par cœur.

Cependant, je ne voudrais pas noircir le tableau car ce n’est pas la version Xbox 360 qui est décevante, c’est surtout la version PS2 qui est exceptionnelle. La modélisation du public par exemple est vraiment incroyable. Il y a une quantité invraisemblable de polygones à gérer. Dommage que sur l’un des stages, deux personnages identiques aient été placés l’un à côté de l’autre. Il y avait certainement moyen de mieux masquer ce genre de faiblesse. Mais bon, en général, l’effet est saisissant, comme c’était déjà le cas dans le premier opus. Les programmeurs se sont tout de même laissés aller à plus de délire sur scène avec encore plus d’effets spéciaux et d’animations dans tous les sens. Mais ce que le joueur retiendra, c’est la grande qualité de la playlist et l’incroyable sentiment de savoir jouer de la guitare que ce jeu peut donner.

Certes, la difficulté n’a rien avoir avec celle d’un Guitar Freaks, à réserver aux maniaques, mais le grand public a aussi le droit de s’amuser et étrangement, malgré le véritable manque d’innovation de ce second opus, la magie continue à opérer. C’est un peu comme Sing Star. Cela n’évolue pas, mais on achète quand même la suite pour renouveler sa playlist. Et lorsqu’on voit par exemple le nombre de Pop’n Music qui existent, on se dit que Guitar Hero a certainement encore de beaux jours devant lui en se contentant de son moteur qui a tout de même le mérite d’être d’un des plus réussis pour un jeu musical, généralement bien plus austère.

Notons enfin tout de même la grosse nouveauté : le mode coopération qui vous donnera la possibilité de jouer à deux avec une guitare et une basse par exemple ou une guitare lead et une rythmique. Mais à quand la possibilité de simuler un groupe complet avec guitare, basse, percussion (Guitar freaks le fait déjà avec Drummania) mais aussi micro ?

Graphismes : 80%
Superbe mais en même temps, il n’y a pas de surprises à gérer par la machine puisque tout est scripté.

Animation : 83%
Le public est impressionnant et sur scène ça bouge aussi pas mal.

Jouabilité : 90%
Ca change de la manette, ça c’est sûr.

Bande Son : 95%
Forcément orientée rock, mais l’ensemble est très éclectique.

Intérêt : 80%
Bouclé un peu rapidement en mode normal mais par contre, on y revient pour gratter sur quelques morceaux.

Note Globale : 84%
Guitar Hero II tient vraiment la route même s’il n’innove pas vraiment.


NOTE : 08/10