Consoles-Fan
22/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2959 articles en ligne

 
Full Auto 2 : Battlelines
Vroum vroum
Pan pan

La Xbox 360 a eu droit

Oui, mais voilà, là où le gameplay de la Xbox 360 était finalement assez compliqué puisqu’il fallait conduire et viser tout en ayant accès à deux types d’arme, le système de rembobinage à l’époque très à la mode mais aussi du boost, la PS3 propose littéralement la même chose mais la nécessité d’utiliser tout ça à la fois n’est plus aussi marqué. Par exemple, il est plus facile de détruire ces ennemis, même à la mitraillette. Il faut dire que l’arrivée d’une option Power Up boostera votre arme tout en lui évitant la surchauffe. Le reste du temps, il faudra en effet bien gérer tout cela pour ne pas arriver juste derrière votre ennemi sans être capable de lui tirer dessus. Alors pour ma part, j’ai laissé tombé la gestion du viseur. Et franchement, c’est vraiment plus amusant. Je n’accorde plus trop non plus d’importance au rembobinage : il faut dire que l’on est moins souvent victime d’une erreur de trajectoire ou que l’on se retrouve moins souvent coincé face à un mur. Finalement, en prônant un gameplay plus simple, on obtient un résultat moins prise de tête.

J’avais adoré le jeu sur Xbox 360 malgré quelques défauts techniques, surtout pour le jeu en ligne vraiment très fun. La version PS3 me semble plus addictive malgré le fait qu’elle possède les mêmes défauts. La réalisation n’est pas extraordinaire. Certes, le spectacle est au rendez-vous avec un maximum d’explosions, mais cette fois-ci, cela n’étonne plus trop, même si peu de jeux next-gen offrent une telle interactivité avec les décors : on peut tout détruire ou presque ! Ce qui me chiffonne vraiment, c’est la framerate. La version Xbox 360 était plus fluide mais souffrait de baisses de framerate. Cette fois-ci, pas de baisse de framerate intempestive, mais celle-ci est tout naturellement basse. Dommage, j’aurais pourtant bien voulu voir ce qu’elle avait dans le ventre cette PS3. Mais pour cela, il vaut mieux jouer à Virtua Fighter V.

Le principe de jeu de Full Auto 2 ne change pas vraiment : il faut réussir des missions basées sur la réussite d’une ou plusieurs épreuves dans une même course. Réussir les missions primaires vous permettent de valider la course, mais vous pouvez aussi vous amuser à réussir les missions secondaires par simple défi personnel. Par exemple, il faudra terminer premier une course, ou bien la boucler dans un minimum de temps, ou encore éliminer un certain nombre d’ennemis. Bref, il y a tout ce qu’il faut pour rendre un jeu de course classique moins monotone. Et pour relancer l’intérêt, il y a bien entendu le grand coup classique des armes et des véhicules à débloquer.

Graphismes : 72%
Pas vraiment dévolution. C’est beau mais sans plus ! Par contre, le jeu se démarque clairement de la concurrence en ce qui concerne la destructibilité des décors.

Animation : 69%
La fluidité est plus stable que sur Xbox 360 mais dans l’ensemble, le jeu est un peu moins fluide. Cependant, sur le plan visuel, cela passe mieux.

Jouabilité : 86%
Elle me semble un petit peu mieux adaptée que sur Xbox 360 mais il reste encore trop d’éléments à gérer simultanément.

Bande Son : 52%
De mémoire, la version Xbox 360 n’avait pas fait mieux.

Intérêt : 87%
Même si le jeu table plus souvent sur des "events", il manque cruellement de renouvellement. Il n’empêche qu’en ligne, cela reste un excellent défouloir dans la lignée de Twisted Metal.

Note Globale : 73%
A acheter si vous n’avez pas le jeu en Xbox 360, sinon, les titres sont trop proches. Plus d’un an après la sortie du premier opus, on aurait tout de même pu s’attendre à mieux.


NOTE : 07/10