Consoles-Fan
17/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Vampire Night
Mordu de ce jeu !
Sega et Namco ont collabor

Issu de la collaboration directe entre Wow Entertainment (Sega) et Namco, Vampire Night ne m’a pas fait forte impression en arcade. La r

La patte de Sega se ressent beaucoup plus que celle de Namco. Comprenez par là qu’on a plus l’impression de jouer à un House Of The Death chez les vampires, qu’à un Time Crisis très statique avec la possibilité de se cacher dans les décors pour recharger votre arme. En tout cas on retrouve la difficulté d’un House of The Dead 2, comprenez par là que vous n’êtes pas près de le finir en laissant les options qui vous sont proposées par défaut. Il est possible de booster votre jeu avec quelques crédits et de choisir plusieurs niveaux de difficulté mais franchement vous allez gâcher votre plaisir en faisant cela !

Il me croit endormi, je ne fais que sanglant !

Graphiquement parlant, le jeu est affiné par rapport à l’arcade et même si les décors ne fourmillent pas de détails et de polygones, certains passages sont tout de même magnifiques et confèrent une ambiance extraordinaire, gothique et phantasmagorique au jeu. Histoire d’en rajouter encore une couche, les musiques sont splendides et symphoniques. Cerise sur le gâteau, les effets de particule, de transparence (avec multicouleurs en transparence et scrolling croisé), de distorsion, de plasma, de reflet, d’ombre, de lumière et autres effets d’eau sont tout simplement somptueux et utilisés à outrance. La neige est magnifique et les ennemis qui en sortent déplacent pas mal de poudreuse sur leur passage. Sur les personnages, c’est carrément la déchirure ; au programme : effets de chaleur et pyrothechniques, ombrage en transparence avec déformation des décors en temps réel au travers.

Ces effets sont d’habitude très discrets sur des productions de ce genre, on ne peut donc que saluer cette initiative. Le pire dans tout ça c’est qu’on sent bien que la PS2 gère tous ces effets comme une simple formalité, comme si elle nous disait "Eh regardez tout ce que je peux faire, et maintenant sans les mains, et maintenant les yeux fermés...Même pas mal !". On sent bien que la PS2 est loin d’être repliée dans ses derniers retranchements, on dirait même qu’elle s’amuse à narguer la concurrence. Pensez à reposer vos rétines de temps en temps !

Tous ces effets, c’est bien beau, mais figurez-vous que Vampire Night se paye le luxe de conjuguer les effets spéciaux entre eux, à certains moment on n’arrive même plus à suivre. C’est simple, Vampire Night est le Radiant Silvergun ou le Sin And Punishement des shoots avec gun. Je vous raconterais bien divers tableaux extraits du jeu mais j’ai vraiment peur de ne pas être à la hauteur dans mes explications tant le résultat est grandiose, le mieux c’est d’essayer par vous-même, et puis comme ça vous ne pourrez pas dire que je spoile dans mon test !

La motion capture des personnages est une vraie réussite elle aussi, de plus ils possèdent tous un certain charisme et font une espèce de rituel invocatoire avant de vous envoyer leur attaque. En plus de cela, certains boss sont assez gros et détaillés. Y’a vraiment rien à jeter dans ce jeu !
Lorsque vous touchez un personnage, les programmeurs ne se sont pas contentés d’un bête impact, c’est presque un véritable feu d’artifice.

Au niveau des couleurs c’est tout simplement magnifique. Là où House Of The Dead 2 proposait des couleurs très glauques, dans Vampire night, c’est pastel et compagnie ! C’est chatoyant de partout et l’ambiance gothique mêlée aux vampires nous replonge directement dans une ambiance très "Dracula X". En plus la mise en scène est absolument géniale, doublée d’une ambiance du tonnerre et d’une bande son gothico-classico-draculo-symphonique. Rhâââ Lovely !

Il n’y a pas de vampires que ceux de Yonid

Le challenge est bien présent : le jeu est assez dur et il va falloir s’accrocher pour en voir le bout. Le principe de jeu a légèrement évolué puisque d’habitude, des victimes innocentes circulaient dans l’aire de jeu et il fallait faire très attention pour ne pas les abattre. Ici, vous devez sauver des villageois parasités par des bébêtes vampiriques qui vous font plein de bisous dans le cou. Il vous faudra exploser la bestiole (ce sont des sarcomas, si quelqu’un fait un élevage de ces trucs-là, qu’il m’envoie un mail) sans abattre le villageois et ce avant qu’il ne se tranforme en une espèce de loup-garou. Les boss sont absolument géniaux avec plein d’évolutions et de transformations. En plus il y a ce petit côté "tous les boss sont potes", ils se parlent entre eux : "ah quoi machin a été battu, allez hop j’y vais moi, on va voir ce dont sont capables ces méprisables humains", puis bien entendu, le cercle d’amis des boss se réduit jusqu’au boss final.

6 stages (avec quelques embranchements en fonction des villageois que vous sauvez) seulement serait-on tenté de dire mais pour ce type de jeu, ce n’est pas si mal, et puis un mode spécial avec des missions permet de varier les plaisirs. Vous pourrez même acheter des armes, de l’équipement et autres items.

Vampire Night, c’est vraiment du bon boulot ! C’est clairement le plus beau jeu de shoot avec gun que je connaisse avec la plus forte ambiance. Si vous aimez les House Of The Death, n’hésitez pas une minute, si vous hésitez encore, eh bien je vous dirais qu’il s’agit d’un des meilleurs jeu du genre auquel j’ai joué et en tout cas un des plus beaux. Il m’a en tous cas bien plus captivé que le très molasson Time Crisis 2 (disponible sur PS2), donc si vous hésitez entre les deux, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

En résumé

Graphismes : 94%
Splendide, des décors somptueux et des effets de la mort qui tue.

Animation : 92%
Non seulement c’est mégafluide, mais en plus les décors jouissent de bien belles animations.

Jouabilité : 84%
La jouabilité est plus proche d’un House Of The Dead que d’un Time Crisis !

Bande Son : 96%
Une magnifique bande son classico-gothique.

Intérêt : 72%
Vampire Night est sans doute le jeu le plus abouti du genre mais il ne propose qu’une faible durée de vie (comme d’habitude pour ce type de jeu) malgré la présence de quelques bifurcations. Guncon obligatoire !

Note Globale : 94%
Vampire Night nous rappelle pourquoi on aime les jeux vidéo mais aussi pourquoi ils ne sont pas tous comme ça. J’ai eu des frissons en y jouant !


NOTE : 09/10