Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Ratatouille
Aubergines, poivrons,
tomates...

Le dernier-n

Mais ce que j’aime vraiment beaucoup chez Pixar, c’est qu’ils ont compris que la réalisation n’était pas une fin en soi, il faut avant tout une bonne histoire. Et qu’on aime ou qu’on aime pas, il faut bien avouer que les thèmes abordés sont au moins toujours spécialisés. La fois passée, c’était les voitures avec Cars, cette fois-ci, nous parlerons cuisine ou plutôt gastronomie française. Pixar joue avec les opposés en mettant comme héros principal un rat qui apprécie le rafinement, la bonne cuisine et déteste les déchets et la saleté.

Ce dernier va se retrouver par un jet du destin, à la tête d’un grand restaurant parisien : chez Gusteau. Mais si tout le monde s’accorde sur le fait que la nourriture est délicieuse, un rat dans une cuisine, ça fait désordre ! Alors, il agit en secret sous la toque d’un jeune sans talent.

Le film semble au premier abord très convenu, on imagine aisément toute l’histoire dans sa tête : comment le rat va être découvert, etc... Mais je dois bien avouer que je me suis fait remettre à ma place tant les idées de Pixar furent brillantes. Et en plus de cela, les gags sont très fins et vraiment très bien orchestrés. C’est drôle, c’est beau, c’est passionnant, c’est innatendu, c’est plein de suspens, c’est du très grand Pixar, sans nul doute un de mes préférés avec Nemo.


 R