Consoles-Fan
16/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3031 articles en ligne

 
Trusty Bell : Chopin no Yume
J’y crois pas
Comment c’est beau !

Trusty Bell est sans doute le jeu que j’ai attendu le plus cette ann

Quelle baffe les amis, Trusty Bell aligne les effets spéciaux les plus divers (brume, éclairage, eau, effets de particules) avec énormément de goût. La modélisation des personnages est réalisé avec goût et qualité. Les vêtements sont sophistiqués et donc modélisés avec grand détail. Les textures sont sublimes. Les cheveux volent au vent. Vraiment, rien n’est laissé au hasard dans ce superbe jeu. Les décors sont une pure beauté. Il y a un truc qui m’a fait marrer au début du jeu, lorsqu’il faut visiter des égouts, même là, les décors sont tellement colorés que pour un peu, on croirait que ça sent bon. Il faut dire que de l’eau turquoise et des plantes aux couleurs pastelles, on en voir rarement dans ce genre d’environnement !

L’émerveillement est continu dans ce titre qui se veut vraiment très linéaire. Impossible de vous perdre ou d’être bloqué si vous ne parlez pas japonais. Mais malgré ce point un peu négatif, je suis complètement dingue de ce titre. Les combats sont vraiment très intéressants et dynamiques. Ils sont encore mieux que dans Grandia 2, c’est dire ! Je ne fuis même pas les combats tellement ils me plaisent. Cela a pour effet positif de bien booster mes personnages et de ne pas rencontrer de difficulté particulière lors de l’affrontement de boss.

Vous pouvez déplacer vous-même vos personnages à la manière d’un Tales Of Phantasia. Puis, vous frappez l’ennemi avec le bouton A et exécutez des combos. Vous pouvez aussi facilement accéder à votre sacoche avec le bouton X (faites défiler les items avec L2 et R2 afin de vous remettre de la vie ou faire ressusciter un de vos amis mort au combat. Les menus sont simples d’accès. Vous pouvez également vous défendre en appuyant sur la touche B avec le timing adéquat afin de réduire vos dommages. Enfin, le bouton Y vous permettra d’exécuter votre magie. Celle-ci diffère en fonction du fait que vous soyez dans une zone d’ombre ou non, ce qui confère une dimension stratégique intéressante. En effet, les personnages capables d’utiliser une magie de soin ne peuvent l’effectuer qu’à certains endroits de la zone de combat. En cas de besoin, vous serez donc parfois forcé à utiliser une fiole magique qui elle, peut être utilisée partout.

Que ce soit via une magie ou via une fiole revigorante, les soins sont systématiquement attribués au personnage le plus mal en point, ce qui est pratique d’un côté, car on fait moins d’erreur, mais sous un autre aspect, vous n’avez pas le choix de protéger votre personnage le plus puissant sous prétexte qu’il a un point de vie de plus qu’un autre. Ou alors vous attendez l’intervention du personnage suivant.

Quoi qu’il en soit, vous faites tout ce que vous voulez, mais dans les délais requis par une barre de temps. A vous de gérer ! A vous la liberté. Cette barre de temps est déclenchée lors de votre première action. Puis c’est à vous de décider : déplacement, coup, magie...

Les ennemis changent de comportement lorsqu’ils sont mal en point. Ainsi, il est possible de déterminer si on met le paquet lors d’une prochaine attaque afin de l’éliminer ou d’être attentif afin de ne pas gaspiller quelques coups dans le vide, histoire de faire déguster les joies du coup de point dans les dents à l’ennemi suivant.

Notons enfin que si tous les personnages vous accompagnent bien dans l’aventure, seuls 3 d’entre eux prendront part au combat, en fonction de votre sélection. Seuls ceux-ci bénéficieront d’une augmentation de leur level donc pensez bien à varier les plaisirs car chaque personnage présente un certain intérêt. Si vous prenez le temps, puisque les ennemis reviennent, vous pouvez bien assurer une bonne mise à niveau de chacun d’eux.

La gestion générale est en tous cas très claire. Chaque items est représenté par une icône et vous êtes informé numériquement quant aux améliorations apportées par des armes ou des vêtements.

Vraiment, ce jeu qui s’inspire des dernières heures de la vie de Chopin est une superbe réussite graphique. On tombe en pamoison à chaque instant. La réussite ludique peut être contestée par le fait que le jeu se veut très dirigiste et linéaire. En réalité, je pense que ce sont les combats qui occupent une grande place au niveau de l’intérêt. Le reste est une superbe ballade. Mais néanmoins, le résultat est bien là puisque le jeu est à la fois beau et amusant. Certains esprits chagrins viendront à y redire quelquechose. Eh bien, tant pis pour eux !

Graphismes : 96%
Pincez-moi je rêve. Enfin du graphisme kawaii dans un jeu next-gen !

Animation : 72%
30 images par seconde, dommage, on aurait pu avoir mieux mais heureusement, pour un RPG, ça passe.

Jouabilité : 91%
Dynamique et clair sont les deux mots d’ordre.

Bande Son : 92%
De la méga classe, que ce soit du Chopin ou du Motoi Sakuraba.

Intérêt : 90%
Même s’il est assez linéaire, on se prend de passion pour l’aventure et ses combats.

Note Globale : 93%
Un grand RPG sur Xbox 360, c’est indéniable. Voilà en tous cas de quoi convaincre les derniers irréductibles à se prendre une Xbox 360.


NOTE : 09/10