Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
Stranglehold
Tu veux regarder un film de John Woo ?
Non merci, je pr

La force de Stranglehold r

Stranglehold ne fait pas dans la finesse, on tire de partout, c’est un véritable défouloir, et c’est sans doute à cause de cela que la destruction apporte un véritable plus. Ca explose de partout. L’action est au rendez-vous de chaque instant. Bref, on s’en prend plein les yeux pour pas un rond.

De ce fait, Stranglehold se révèle vite très amusant et très prenant. Les missions ne sont là que pour dire qu’il y en a tant elles sont limitées en profondeur. Ici, on est pas là pour réfléchir, on est là pour faire chauffer le barillet ! Et ça marche ! Stranglehold est une véritable bulle d’oxygène, du fun à l’état pur dans cet univers vidéoludique qui se prend de plus en plus au sérieux.

Un gameplay parti pris !

Le gampelay peut sembler bizarre avec son système d’interaction avec les décors puisque votre personnage, Tequila, glissera un peu partout automatiquement à leur approche. Parfois, il faudra appuyer sur une gâchette pour marcher sur des rampes. Tout cela ne paraît au premier abord pas très intuitif mais c’est complètement jouable et dans l’ensemble, cela fait très Max Payne ou Dead To Rights. Chiche qu’en moins de 5 minutes, vous aurez adhéré !

En plus de la jauge de vie classique qu’il est possible de remplir via des trousses de soin disséminées dans les niveaux, une jauge commune vous donne accès à 4 types d’action et le coût différe d’une action à l’autre. Vous pouvez ainsi vous remettre de la vie, déclencher une sorte de bullet time qui vous permet de dégommer facilement des snipers bien camouflés, vous pouvez effectuer une attaque survitaminée qui va causer pas mal de dégâts à l’adversaire ou encore effectuer un tir rotatif lorsque vous êtes entouré de toute part.

La partie bullet time est vraiment très amusante car le personnage touché réagit vraiment bien en fonction de la partie du corps qui est touchée. Il est vrai que sur cet aspect, Stranglehold possède une multitude de scripts différents qui proposent donc au joueur des sensations de jeu toujours nouvelles. Cette richesse compense d’ailleurs un peu le fait que le jeu soit si court. En une soirée, c’est bouclé ! Mais il est vrai qu’on comprend, d’un autre côté, que les programmeurs aient eu un travail mirobolant à accomplir afin de prévoir tout et n’importe quoi, ou du moins nous le faire croire.

Avec son ambiance asiatique et l’originalité ainsi que le spectacle qu’apporte la destruction des décors, j’avoue avoir été conquis par Stranglehold même si la durée de vie du jeu est toute rikiki. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant de retrouver ce titre bien rapidement en occasion, sachez donc profiter de l’opportunité !

Le mode multijoueur, plus anecdotique, a néanmoins le mérite d’exister, propose des arènes qui n’ont pas perdu de leur superbe au passage et elles restent très destructibles. Le principe de jeu est tout simple : il faut éliminer vos adversaires en récupérant fréquemment des armes ou des munitions et en soignant vos blessures grâce aux trousses de soin. Bien évidemment, le bullet time n’existe plus, cela n’aurait aucun sens puisqu’il faudrait ralentir le mouvement de chaques joueurs dès qu’un des joueurs le déclencherait. Par contre, les 4 types d’action que j’abordais tout à l’heure restent disponibles.

Plus intéressant donc pour son mode "un joueur" bien qu’il soit court, Stranglehold saura cependant imposer un style et un sentiment d’action en continu très marqué. De ce fait, il se dote d’une replay value intéressante et vaut définitivement le coup, mais guettez tout de même le marché de l’occasion, si jamais vous tombez sur quelqu’un qui revend son jeu une fois terminé. Cela devrait tout de même arriver assez rapidement.

Graphismes : 83%
Pas vraiment exceptionnels mais en tous cas le design ambiance asiatique est très charismatique.

Animation : 80%
Le framerate n’est pas parfait, c’est vrai, mais ça bouge vraiment de partout et les décors explosent dans tous les sens : du jamais vu sur console de jeu !

Jouabilité : 82%
Originale mais finalement très arcade et facile à prendre en main.

Bande Son : 73%
Excellente bande-son. Les dialogues sont par contre assez niais.

Intérêt : 77%
Vais tout casser moi ici !

Note Globale : 78%
Super fun mais super court !


NOTE : 07/10