Consoles-Fan
21/05/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2941 articles en ligne

 
G-Darius (version 2)
Le Silver Hawk
dans toute sa splendeur...

Si Darius Gaiden a permis

Un poisson nommé Silver Hawk

G-Darius se situe chronologiquement avant Darius Gaiden et l’on apprend dans l’introduction que le Silver Hawk a été conçu à partir de matériaux alien dont sont fait les vaisseaux-poissons qui nous assaillent tout au long du titre.

Le jeu se déroule sur cinq niveaux, eux même divisés en deux parties (ne hurlez pas tout de suite, les niveaux sont d’une longueur tout à fait acceptable pour un shoot) et l’on retrouve notre fidèle Silver Hawk qui a gagné en possibilités depuis Darius Gaiden.

Le joueur peut comme dans Darius Gaiden choisir son chemin à la fin de chaque zone, ce choix aboutira à un boss de fin différent en fonction du chemin choisi.

JPEG - 41.4 ko
Toutes les zones du jeu
PNG - 14.3 ko
Le choix de la zone en fin de niveau

En effet, il peut maintenant prendre le contrôle de n’importe quel ennemi via un système de "capture ball" qui revient tel un boomerang en cas de raté sur la cible prévue.

Cette technique est également applicable aux mini-boss (les fameux Captain, rencontrés en milieu de niveaux) après avoir détruit certaines parties recouvertes d’un métal jaune.

GIF - 10.4 ko
Belle d

Une fois l’ennemi de votre côté, il conviendra de ne pas le laisser exploser sous le feu ennemi car les Captains vous seront très utiles lors des affrontements contre les boss.

Une fois que vous aurez pris le contrôle d’un Captain, vous pourrez l’utiliser de trois façons différentes :

- soit vous le faites exploser (et dans ce cas il vous sert de smart bomb étant donné qu’il n’y en a pas dans le jeu).

- soit vous le garder le plus longtemps possible et vous l’utilisez en soutien (avec la possibilité de sortir leurs attaques spéciales via une manip à la Street Fighter [!!!]).

JPEG - 36.9 ko
Les manip

- soit vous l’absorbez et alors là, vous allez pouvoir sortir un Beam monstrueux (dont la durée et la taille varie en fonction de l’ennemi absorbé).

Ce beam servira essentiellement contre les boss...

Un jeu de boss

La véritable force de G-Darius est de proposer un challenge de haut vol lors de vos affrontements contre les boss. En effet, ceux-ci sont souvent très longs et extrêmement passionnants (un des meilleurs est certainement le combat contre le King Fossil...).

GIF - 21.2 ko
R

En plus de disposer d’une multitude de pattern aussi vicieux les uns que les autres, ils ont un script propre dans lequel ils changent de place, de forme, d’armement... C’est l’aspect "grand spectacle" du jeu !

GIF - 14.7 ko
Old School ???

Les boss se sont vus gratifier d’une séquence d’intro propre à chacun d’eux histoire de bien vous foutre la pression avant de vous attaquer à lui...de plus chaque boss est doté d’un ou plusieurs beam dévastateur qui nécessitera de votre part un placement optimal pour échapper à la destruction de votre vaisseau.

C’est la que les Captains (ou autre ennemis) capturés entrent en jeu : quand le boss envoi son beam vous pouvez l’éviter mais tout le coté fun disparait...

En effet, absorbez plutôt votre "allié" et essayez de rivaliser avec le beam du boss ! Si vous gagnez votre duel, votre beam sera plus puissant et vous obtiendrez un double beam (vous pourrez monter comme cela jusqu’au quadruple beam).

Cette technique n’est pas sans rappeler un autre grand shoot de Taito : Metal Black !

GIF - 27.8 ko
Duel
GIF - 29.5 ko
Quadruple Beam !!!

You need more practice ?

Concernant la réalisation du jeu, il y a de quoi être divisé...

En effet, Taito a décidé d’opter pour une pseudo 3d, comprenez par là que vous jouez sur un plan en 2D mais que le décor derrière vous est en 3d (un peu à l’image d’un certain Thunderforce V).

Au niveaux des environnement, c’est tantôt superbe, tantôt très moyen. En revanche, un point commun à tous les lieux du jeu : l’animation de fond. Que ce soit un dôme qui s’ouvre, un raid aérien allié, une distorsion de dimension... Il se passe toujours quelque chose dans le décor. On en oublierait presque la pixelisation aigüe de certains d’entre eux...

JPEG - 23.5 ko
Luke...utilise la force...

Concernant les sprites, ils sont souvent de bonne facture (quoique les ennemis ne sont pas assez diversifiés) mais on mettra surtout une mention spéciale sur les boss qui sont, eux, de toute beauté...

GIF - 21 ko
Le Fire Fossil

Et alors, comment bouge tout ce petit monde ? Il faut bien avouer que ça rame de temps à autre (et du coup on peut éviter les boulettes plus facilement) mais en général ça bouge très bien. Encore une fois, la fluidité a été travaillée à fond sur les boss (Le King Fossil, encore lui, est complètement hallucinant).

D’un point de vue sonore, c’est Zuntata qui rempile et qui signe encore une bande son épique, les bruitages sont quant à eux très classiques.

Cependant, la bande son est assez étouffée et donc on n’en profite pas à sa juste valeur, dommage !

Quant aux gameplay, il a bien évolué depuis Darius Gaiden comme vous avez pu le constater plus haut.

Le bouton A sert de shot (lorsque vous contrôlez un ennemi, en le maintenant enfoncé vous l’absorberez et lâcherez votre beam), le B a envoyé les capture ball (et à la bombe quand vous avez le contrôle d’un ennemi) et le C sert d’auto fire (qui a été rajouté pour cette version 2.0, le jeu étant plus dur).

C’est donc un excellent jeu que signe ici Taito, on regrettera simplement une difficulté accrue si vous ne maitrisez pas le fond du Gameplay mais c’est quand même surmontable.

Cet épisode termine en beauté le cycle Darius, si vous êtes fan de shoot oldschool et de poissons-mecha, ce titre est fait pour vous !!!

PS : La version 1.0 est pratiquement similaire à celle-ci, seul le niveau de difficulté change d’où la présence d’un auto-fire dans cette V2 ainsi qu’une configuration des patterns plus vicieuse. Je ne ferai donc pas de test de la V1.



- Syst
NOTE : 08/10