Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Thrillville
Et si ce n’
de parc d’attractions

J’adore les pars d’attractions et les sensations fortes, alors d

Afin que le parc puisse fonctionner immédiatement, vous reprenez systématiquement un parc où quelques attractions ont déjà été installées. Le public est donc déjà présent contrairement à un Thème Parc qui démare toujours à vide. Vous pouvez alors profiter de vos revenus pour installer d’autres attractions, boutiques et autres jeux. Vous pouvez également remplacer les attractions existantes par celles de votre choix. Cependant, le jeu révèle assez rapidement ses limites car les attractions ne peuvent être installées que dans des aires définies. Par contre, il est vrai que vous pouvez les orienter et les customiser comme bon vous semble. Les montagnes russes peuvent parcourir tout le décor, dans les limites de la zone thématisée malgré tout mais rien ne vous empêchera de construire des pilones de soutien sur le sentier. La thématisation est assez délirante et pas vraiment réalisable dans la réalité mais peu importe, cela contribue au rêve.

Les attractions sont variées et modernes : les dernières en date vous proposeront de nouvelles sensations car vous pouvez toutes les essayer ainsi que vos rollercoasters. Si vous ne souhaitez pas construire vos rollercoasters, sachez qu’il en existe un stock par défaut. Les jeux peuvent également tous être essayés. Vous aboutissez alors à un écran de minigame assez basique mais plutôt joli, en haute définition. Le gameplay est honnête mais il est clair que les différents jeux sont anecdotiques et ne vont pas pouvoir rivaliser avec les productions actuelles. Néanmoins, cela donne beaucoup de richesse au jeu qui propose donc par exemple plusieurs shoot-them-up complets,divisés en stage, avec des boss, il y a de la plate-forme, de l’adresse mais aussi de la course de kart sur des circuits que vous fabriquez vous-même, du minigolf sur des parcours que vous customisez intégralement et bien d’autres.

En voilà un beat-them-up sympathique !

Ce jeu de danse permet de former votre personnel

Vous préférez le motocross...

ou le minigolf ?

Un jeu de tir à la Virtua Cop

Shoot-them-up horizontal ou...

vertical ?

Y’en a même pour les fans de FPS

On peut tester les auto-tamponneuses

Ou ses propres circuits de karting !

Ce Thrillville cache bien son jeu, les possibilités sont nombreuses et illimitées ! Finalement, on se surprend à passer énormément de temps dans son parc. D’autant qu’il y a moyen de parler avec les visiteurs pour savoir ce qu’ils pensent du parc, de leur offrir des cadeaux, etc.

Certains éléments peuvent enfin interagir sur votre parc. Par exemple, si vous ouvrez une boutique de chapeaux, cela aura pour effet d’augmenter votre chifre d’affaire mais vous croiserez plein de visiteurs ayant acheté un chapeau de la zone où vous avez construit votre magasin. Par exemple, si vous construisez une boutique dans la zone militaire, vous verrez plein de visiteurs avec un casque de soldat sur la tête.

Un aspect gestion qui vous permet d’investir en recherche et développement afin d’obtenir de nouvelles attractions, qui vous permet d’avoir des mécaninciens, des nettoyeurs ou des animateurs ou qui vous permet encore de mener des campagnes publicitaires pour attirer du monde dans votre parc est également de la partie mais il faut avouer que ce n’est pas vraiment très complexe ou abouti. Il y a cependant moyen de fixer le prix des billets de vos attractions, de vos pizzas, de vos glaces. Bref, tout ce que vous parviendrez à vendre !

Il est intéressant aussi de noter que votre personnel devra être formé afin d’être efficace, et pour y parvenir, le jeu fait également appel à des minigames. Plus vous évoluerez, plus vous gagnerez de l’argent et pourrez placer de nouvelles attractions dans les limites de vos ressources énergétiques : un bon truc pour les programmeurs pour ne pas dépasser le nombre maximum de polygones que la console peut afficher. Sur cet aspect d’ailleurs, le titre n’est pas vraiment bien optimisé car la fluidité n’est pas au rendez-vous. Il y a beaucoup de manèges et de visiteurs à gérer, c’est vrai, mais quand même, on a aussi vu bien plus beau sur Xbox 360. Mais comme le jeu propose un design plutôt cartoon, les limites graphiques ne sont pas encore trop graves.

Thrillville est donc une sorte de Theme Park plus limité dans les possibilités de gestion et de construction de parc mais plus orienté sur l’amusement et la présence de très nombreux minigames complets et variés. Et puis, il y a tout de même quelques parcs à thème à découvrir, avec à chaque fois 3 thèmes différents par parc : de quoi vous amuser pour pas mal de temps !

Graphismes : 62%
Pas extraordinaire pour une XBox 360 : le syndrôme du multiplate-formes aurait-il encore frappé ?

Animation : 61%
C’est bien là la faiblesse du soft car si on peut admettre une modélisation sommaire, la fluidité du soft aurait pu être un peu mieux travaillée. Cependant, il est vrai qu’il y a énormément de choses à afficher tant du côté des visiteurs que des attractions.

Jouabilité : 73%
Simple, intuitif et très assisté.

Bande Son : 70%
Les dialogues sont un peu niais.

Intérêt : 91%
Super complet, Thrillville est en réalité un excellent mix de jeux du type XBox Live Arcade compris dans un jeu de gestion de parc : vous n’êtes en tous cas pas au bout de vos surprises.

Note Globale : 81%
Voilà un jeu qui risque de ne pas faire beaucoup de bruit car il donne finalement l’impression de viser les passionnés de parc d’attractions qui trouveront beaucoup à redire sur le réalisme de certaines attractions. Cependant, la multitude de jeux qu’il propose propulse clairement Thrilville parmi les jeux de choix.


NOTE : 08/10