Consoles-Fan
22/10/2018

Auteur
  

3032 articles en ligne

 
The Simpsons Game
Un jeu vid
Ce serait pas un jeu japonais par hasard ?

Les Simpsons se moquent de tout y compris des succ

Alors, Electronic Arts ne fait pas dans le détail, toute l’industrie du jeu vidéo, à quel niveau que ce soit, est tournée en dérision, Electronic Arts y compris. Les Simpsons n’ont aucun mal à provoquer de grandes esclafades tant les dialogues caustiques sonnent justes. Le jeu est d’ailleurs entrecoupé de nombreux extraits de dessin animé inédits et en haute définition. Il doit y en avoir en tout autant que dans un épisode complet et franchement, c’est un régal : du tout grand Simpsons. Mais en plus de cela, Les Simpsons : le jeu fait référence de près ou de loin aux grands classiques du jeu vidéo et du cinéma.

En voici une liste non-exhaustive juste pour vous donner l’eau à la bouche : GTA, Half life, Tomb Raider, Black & White, Mario, Sonic, Command & Conquer, Tennage Mutant Ninja Turtles, Street Fighter II, Space invacer, Missile Commander, Madden, Katamari Damaci, Need For Speed, Les sims, Mortal Kombat, Everquest, Zelda, Guitar Hero, Rockman, Dragon’s Lair, Hello Kitty, Pokemon, Charlie et la chocolaterie, The Lord Of The Rings et Les Simpsons puisqu’on est jamais mieux servi que par soi-même...

Sous les traits d’un jeu de plate-forme assez classique, les Simsons proposent tout de même pas mal d’idées originales comme le fait d’avoir à disposition toujours deux personnages et de pouvoir switcher de l’un à l’autre quand bon vous semble afin de profiter de leurs facultés. Bart est capable d’utiliser un lance-pierre et est donc efficace contre les ennemis de loin. Il peut aussi planer et profiter des courants d’air ascendant. Homer peut se mettre en boule et se laisse guider comme dans un Monkey ball. Il peut profiter de tremplin pour passer au-dessus de ravins et par après, il se transforme en boule de gomme qu’il peut lancer sur ses ennemis. Lisa peut invoquer Buddha et utilise la main de Dieu comme dans Black and White afin de résoudre divers puzzle et pourquoi pas attaquer ses ennemis. Enfin, Marge peut recruter des gens dans la rue grâce à son pouvoir de persuasion et les envoyer accomplir diverses tâches exactement comme dans Pikmin. Chaque personnage peut également ramasser un objet qui le met en furie : il devient alors bien plus fort pendant un laps de temps relativement court. Dans l’absolu, The Simpsons n’invente rien mais le mélange est agréable et ce même si le gameplay n’est pas toujours au poil, en particulier pour les sauts. Mais à côté de cela, The Simpsons est sans doute un des jeux les plus drôles de l’histoire des jeux vidéo. Hilarant du début jusqu’à la fin, on ne veut plus qu’une chose : progresser dans le jeu pour découvrir les nouvelles vannes bien poilantes.

Si vous souhaitez juste terminer le jeu sans vous attarder aux nombreux items à retrouver, vous terminerez le jeu en une petitre dizaine d’heures. Les stages sont pour la plupart assez courts mais ils sont très nombreux et le résultat donne un rythme très efficace. Si vous souhaitez par contre fouiller les stages afin de récupérer les items propres à chacun des personnages, alors là, vous êtes parti pour la gloire. Personnellement, je suis assez indifférent à ce genre d’artifice.

J’ai vraiment adoré ce jeu brillant et plein d’esprit, il dénonce les clichés du jeu vidéo tout en les utilisant. Un passage vraiment excellent est la rencontre des Simpsons next-gen avec leurs homologues 8 bits tout pixellisés et dont la voix semble avoir été digitalisée à la fréquence de 11 Khz : le détail qui tue ! A mon avis, le dessin animé est bien plus réussi encore que le film tant il est intensément drôle du début jusqu’à la fin. Les voix françaises sont les voix originales de la série. Il y a cependant un petit détail qui choque : les bruitages sont ceux des voix anglaises. C’est un peu bizarre d’avoir laissé passé ce détail qui risque de faire hurler les fans de la série, mais ne boudons pas notre plaisir et saluons cette belle réussite.

Graphismes : 84%
Très fidèle à la série même si la 3D en cell shading donne un visuel parfois un peu trop propre et froid.

Animation : 78%
L’animation est correcte, en 30 images par seconde. J’aurais aimé mieux...

Jouabilité : 72%
Les sauts sont assez hasardeux mais oubliez bien vite la démo, le jeu est largement meilleur. Cette démo vous met en confrontation avec un boss au milieu du jeu et vous ne pouvez encore connaître toutes les finesses du gameplay. Electronic Arts a fait là un bien mauvais choix.

Bande Son : 98%
Hilarante.

Intérêt : 94%
Certainement un des meilleurs titres de la fin de l’année : vous aurez les larmes aux yeux.

Note Globale : 90%
Doit-on crier au génie ? Oui !


NOTE : 09/10