Consoles-Fan
19/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2926 articles en ligne

 
Mario & Sonic Aux Jeux Olympiques
Mais qu’est-ce qu’ils iraient faire
l

Cette semaine, j’ai revendu mon banc de musculation. Je me suis achet

Mario & Sonic aux jeux olympiques réunit pour la première fois, comme son nom l’indique, Mario et Sonic et leurs amis classés dans un même jeu, mais ça ne sera pas la dernière puisque Sonic fera son apparition dans Super Smash Bros Brawl. Il n’empêche que l’instant est historique mais pas très solennel. L’ambiance pesante des jeux olympiques ne se fait pas fortement ressentir, sans doute par le choix des musiques, des couleurs bien vives et de l’ambiance pas du tout réaliste. Pas grave, on est là pour s’amuser avant tout. Et pour avoir testé le jeu avec Belldandy sur toutes les épreuves, je peux vous dire que l’amusement est bien réel.

Le 100m et le 110m haie sont des épreuves assez classiques et basiques. On les retrouve dans quasiment tous les jeux vidéo olympiques de l’histoire. La natation est moins souvent présente mais généralement le déroulement est analogue aux jeux de course. Mais Sega a décidé de rajouter énormément d’éléments au gameplay : il faut en faire des choses pour nager ! Jamais on ne retiendra ce qu’il faut faire, soupire-t-on, en observant les explications du gameplay. On se lance quand même et c’est là où les éclats de rire commence. Le jeu nous sollicite à effectuer des tas de mouvements variés sur cette épreuve et lors de l’épreuve relais c’est encore pire puisque d’un personnage à l’autre, il faudra changer de style de nage et donc de mouvements. Le choix de la nage n’est pas libre, elle est imposée par votre personnage mais il y en a vraiment beaucoup. Mais en réalité, tout est clair puisque les commandes qu’il faut effectuer apparaissent à l’écran. Ouf, on a eu chaud ! La course relais (4x100m) semble s’apparenter à la nage mais le gameplay est toutefois différent : ils coexistent donc en toute harmonie.

Une autre épreuve nous a vraiment fait éclater de rire, c’est le trampoline : ici aussi, il va falloir aligner à un rythme effreiné les commandes avec votre Wiimote. Mais encore une fois, le gameplay est limpide : on sait ce qu’il faut faire à chaque instant, mais l’effet de surprise est bien là. Jamais on a du changer de type de gameplay aussi rapidement à la Wiimote et ce manque d’habitude a pour effet de surprendre. L’épreuve de l’aviron vous proposera également d’allier effort physique et concentration puisque là aussi il faudra appuyer sur deux boutons choisis par la console.

D’ailleurs, dans la plupart des jeux proposés, l’effort demandé est assez important et si à l’époque nos doigts étaient mis à dure épreuve, il est vraiment tordant de voir les joueurs gesticuler comme des fous devant leur écran. Dans certains jeux Wii, on avait déjà l’air fin, mais là, dela devient du pur délire : on risque à tout moment la rupture d’anévrisme ! Oui, Mario & Sonic aux jeux olympiques est un bon défouloir, mais c’est un défouloir organisé qui demande une certaine rigueur puisqu’on ne pourra pas faire n’importe quoi. Hors allier puissance et timing n’est pas toujours chose aisée.

Heureusement, certaines épreuves sont plus reposantes comme par exemple le tir au pigeon d’argile, qui est par ailleurs l’épreuve que j’aime le moins, et pas de chance pour moi, elle dure longtemps. Ce qui me permet de faire une transition très à propos sur le fait qu’il est bien entendu possible de configurer vous-même votre série d’épreuves préférées. Bye bye pigeon d’argile !

Le tir à l’arc demandera pas mal de dextérité, il faudra bien se concentrer tout en tenant compte de la force du vent. Cette épreuve est assez difficile à maîtriser et rarement rencontrée dans des simulations de jeux olympiques. La dernière fois que je l’ai vue, c’était dans Olympic Gold en Megadrive de US Gold. Cela date !

Les épreuves de saut et le javelot ne sont pas non plus parmi mes préférées : elles sont assez classiques finalement et présentes dans la plupart des jeux du genre. Idem pour le marteau mais la réalisation de l’épreuve est très bien réussie grâce à un gameplay vraiment très bien pensé. Souvent, cette épreuve est un véritable calvaire dans ce genre de jeu, ici, c’est du pur bonheur.

Le présence de l’escrime et du ping pong, outre l’intérêt que ces épreuves sont souvent sous-représentées, sont des épreuves relativement longues, je dirais même plus des jeux en soi. Un petit versus de temps en temps avec un ami, ça ne se refuse pas d’autant que ces deux épreuves sont parfaitement finalisées, offrant un gameplay varié et au poil et surtout bien plus tactique qu’il ne paraît !

Mario Kart Wii déjà disponible ?

Ben oui, c’est Mario et Sonic en fait, il y a dans cette simulation de jeux olympiques des épreuves Rêve et en fait, la course se fait avec des options à ramasser. En plus d’éviter le sable qui vous ralentit, de sauter au-dessus des barrières , il est possible de ramasser des items que l’on retrouve dans Mario Kart comme la carapace rouge ou encore l’éclair. Sortir un jeu vidéo officiel sur les jeux olympiques avec les personnages de Mario et Sonic et plein de couleurs pastelles, il fallait oser, mais là, déroger aux règles et transformer le jeu en party game, c’est tout simplement génial. Et je peux vous dire que de gérer la direction du personnage pour récupérer les précieux bonus tout en secouant les manettes comme des dingues, c’est vraiment hilarant.

D’autres épreuves “Rêve” sont aussi disponible telles que l’escrime avec ses coups spéciaux ou encore le ping pong dont les règles sont également modifiées : le nombre d’échange va fixer les points que vous allez encaisser ! Et je ne vous parle même pas de l’épreuve du plongeon à 10.000 mètres de hauteur ! Quelle folie !

Mais entre tous ces boosts et les autres armes à utiliser contre ses adversaires, ne pourrait-on pas être accusé de doppage ? La question se pose mais même si c’est le cas, c’est vraiment bienvenu car Mario et Sonic est très certainement la simulation de jeux olympiques la plus fun jamais créée.

Graphismes : 73%
Propre et coloré.

Animation : 90%
60 images par seconde !

Jouabilité : 90%
Des gameplays variés qui font appel aux spécificités de la Wiimote et à notre souffle.

Bande Son : 65%
Correcte mais pas délirante.

Intérêt : 93%
La durée de vie est bien dosée avec une difficulté progressive et toujours des nouveautés qui relancent l’intérêt. En plus des épreuves à débloquer et des missions à accomplir avec les différents personnages classés en 4 catégories (vitesse, puissance, etc.), vous pourrez, par exemple, participer à un quizz ou encore jouer au tappe-taupe !

Note Globale : 90%
Des épreuves vraiment très drôles et surtout pas mal d’idées ont germé dans la tête des programmeurs qui ne se sont visiblement pas reposés sur le fait que mettre Mario & Sonic sur une même galette ça allait faire vendre. Mario & Sonic aux jeux olympiques est un excellent party game qui gagne à être connu.


NOTE : 09/10