Consoles-Fan
17/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Kane And Lynch
Salut, j’ai tu
Enchant

Excellente surprise que ce Kane & Lynch, j’ai vraiment ador

Ambiance Heat

Kane est sur le point de subir la peine capitale quand un commando prend d’assaut le fourgon qui transporte les prisonniers. Lynch, un des prisonniers va l’aider à s’évader mais ce cadeau tombé du ciel est un véritable traquenard. Ce sont ces anciens acolytes qui ont tout organisé car ils sont persuadés que Kane est parti avec pas mal d’argent. Le voilà obligé de récupérer le magot qu’il n’a même pas volé et Lynch va l’accompagner, pour le surveiller.

Oui mais voilà, Lynch a deux personnalités et il agit quelques fois comme un véritable psychopate déboussolé. Et son comportement va poser de sérieux problèmes puisque les plans vont échouer de bien nombreuses fois. Autant de rebondissement, dans un jeu vidéo, c’est plutôt rare, et cela sert pas mal à l’histoire pour visiter des environnements très différents tels quel Tokyo, La Havane, des forêts luxuriantes, une boîte de nuit... Le mix est absolument divin même si, à force de rebondissements exagérés, on s’attend à chaque fois un peu plus à la suite des évènements : y’a jamais rien qui marche ! Enfin, disons que la réussite est généralement partielle. Mais je ne veux pas faire mon grognon : le scénario à la fois noir et amusant a une véritable présence et c’est tant mieux.

Ce TPS s’inspire légèrement de Ghost Recon, mais en plus bourrin et plus pratique. Par exemple, les ordres que vous donnez à vos hommes se fait à l’aide de peu de boutons. Une fois l’ordre envoyé, le jeu s’occupe de basculer lui-même vers un autre homme en attente d’ordre. Dans l’ensemble, l’intelligence artificielle est très correcte. Vous ne pourrez pas foncer dans le tas sans être sanctionné. Si vous êtes blessé, un de vos hommes pourra venir vous injecter de l’adrénaline mais ne tombez tout de même pas trop souvent à terre sous peine d’overdose. Vous devrez dès lors recommencer le niveau. Et si vous avez trop fait le kakou et que vos hommes sont dans l’incapacité de venir vous sauver à temps, vous mourrez. De la même manière, il faudra que vous soigniez vous aussi vos hommes tombés au combat. C’est une prise de risque mais en même temps, si l’un de vos hommes meurt, il faudra recommencer le niveau.

Vos armes ne sont guère variés mais il y a pas mal d’interactions sympathiques. Par exemple, vous pouvez réclamer des munitions à vos coéquipiers, en plus de celles que vous ramasserez près des cadavres. Tout en jouant, vous pourrez surveiller l’endroit où vous devrez vous dirigez pour réussir vos objectifs. Mais de temps en temps, ce plan laisse la place à un viseur indiquant qu’un sniper s’apprête à tirer sur vous. Surtout ne vous arrêtez pas de courir et tentez de vous en débarasser en indiquant à vos équipiers la localisation du sniper.

Techniquement, le jeu connaît des hauts et des bas. La qualité de la modélisation est dans la moyenne mais les explosions sont toutes pourries. Par contre, les décors sont bien destructibles et même si le script transparaît assez fortement, le résultat est assez réussi.

Kane & Lynch m’a convaincu pour sa diversité et la qualité de son scénario et la petite surprise finale. Pourtant à la base, n’étant pas un fan de Hitman (c’est la même équipe de développement), le pari n’était pas gagné d’avance. Mais en réalité, ce jeu n’a vraiment rien d’un Hitman, c’est de l’action pure et dure comme je les aime. Vous pouvez foncer sans hésiter.

Graphismes : 70%
Dans la moyenne, avec des passages vertigineux très sympas.

Animation : 65%
Le framrate n’est pas au top et il y a quelques moments de surcharge.

Jouabilité : 72%
Classique mais efficace, simpliste.

Bande Son : 92%
Les dialogues assez châtiés ont été réalisés par des professionnels et ça se sent !

Intérêt : 82%
Un poil court mais intense du début jusqu’à la fin, Kane & Lynch vous promet un excellent moment de jeu confortablement assis dans votre canapé.

Note Globale : 78%
Kane & Lynch m’a bien plu. J’ai allumé la console et je n’ai plus lâché le jeu avant de l’avoir fini. Et pour moi, ça veut tout dire.


NOTE : 07/10