Consoles-Fan
23/09/2018

Auteur
  

3015 articles en ligne

 
Chicken Run
Cours Forest, cours
La star de la basse-cour

Les studios Aardman d

La particularité des Studios Aardman est donc de réaliser des films avec des personnages en pâte à modeler. On était en droit de s’attendre à des personnages à la sauce "Clayfighters" mais malheureusement la 3D a supprimé cet effet plasticine. A part ce petit détail, l’ambiance du film a été bien conservée et les stages sont entrecoupés de cinématiques provenant directement du film.

La réalisation du jeu est modeste. Les personnages sont peu détaillés, les décors également. Ils sont satisfaisants, mais sur Dreamcast, on est en droit d’exiger bien mieux.

Metal Gear Solid chez les poulets !

Pourtant, Chicken Run est prenant. Chicken Run est une sorte d’ensemble de mini-games scénarisés. Pour avoir accès à un nouveau mini-game, il vous faut récupérer toute sorte d’objets un peu partout dans la ferme sans vous faire surprendre par les propriétaires ou leurs chiens aux dents acérées. Il va falloir faire attention car si vous vous faites prendre, vous perdez un objet que vous avez récupéré et vous pouvez recommencer la manœuvre de récupération. Ce système en énervera plus d’un !

Une fois les objets récupérés, les poulets assembleront le tout (qui a dit que des poulets ne pouvaient pas s’organiser ?) pour mettre en oeuvre le subtil plan d’évasion. A partir de ce moment-là, le mini-jeu débute. Plus vous êtes doués, plus vous faites évader de poulets. La maniabilité est à la fois innée et originale. Prenons par exemple la première évasion...

Sonic Shuffle chez les gallinacés !

Vous devez vous enfuir, déguisé en Ms.Twitty (la patronne de la ferme) grâce à des bâtons, des gants, des bottes et la robe de Ms. Twitty qui pendait dans son jardin ! (la robe, pas Ms. Twitty) Tous les poulets se sont glissés à l’intérieur et espèrent qu’ils pourront tromper les chiens de garde ! Evidemment la ruse ne pouvait pas marcher (je suis un spécialiste dans l’évasion de poulets !). Et donc les chiens commencent à vous poursuivre et vous devez diriger le montage "Ms. Twitty" de poulets tout en ouvrant les portes des poulaillers et en maintenant l’équilibre du montage de fortune en appuyant sur X si vous penchez trop à droite et B si vous penchez trop à gauche. Visuellement, c’est plutôt marrant !

Un autre mini-game consistera à envoyer des poulets sur un matelas afin de les faire rebondir par-dessus la clôture. Il vous faudra doser la direction du tir de poulet ainsi que son amplitude !

Resident Evil chez les emplumés !

Le jeu fera aussi appel à votre réflexion puisqu’il vous faudra déplacer des objets pour accéder à certains "items". Il vous faudra aussi utiliser certains objets pour déclencher certaines actions afin de progresser dans votre quête. Chicken Run est donc un jeu pour les joueurs à la recherche d’originalité. Il ne fait pas honneur à la Dreamcast pour ce qui est de sa réalisation mais il est prenant et c’est bien suffisant pour justifier son achat.

Graphismes : 72%
Les personnages sont peu détaillés. rien de bien particulier à retenir des décors.

Animation : 83%
Chicken Run est fluide mais l’animation des poulets lors des petites séquences cinématiques en 3D temps réel est trop sommaire.

Jouabilité : 90%
Chicken Run est très jouable et propose un grand nombre de fonctions possibles.

Bande Son : 85%
La musique amène le suspens tout en étant assez drôle.

Intérêt : 92%
Chicken Run est plutôt original et délirant.

Note Globale : 82%
Chicken Run est une bonne surprise qui vient compléter la liste déjà longue des bons jeux sur Dreamcast.


NOTE : 08/10