Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3012 articles en ligne

 
Trauma Center : Second Opinion

Je redoutais un peu l’arriv

Sans doute, l’ont-ils trop bien réussie car j’ai eu la désagréable surprise de constater que le jeu était en réalité un copié collé de la version DS. L’histoire et les différentes opérations sont parfaitement identiques. Alors certes, pour celui qui ne connaît pas la série, Trauma Center reste une excellente curiosité à découvrir, mais pour ma part, j’ai quand même un peu la sensation de payer deux fois le même jeu... Et ma frustration n’en a été que plus grande puisque comme je connaissais déjà le mécanisme des opérations, le challenge n’était pas du tout présent.

Trauma Center est un excellent exemple à citer lorsqu’on veut parler de l’originalité de la Wii et de son gameplay. Une simulation de chirurgien, ce n’est tout de même pas très commun, vous en conviendrez, même si l’idée a déjà été exploitée par deux éditeurs. Deux titres sont en effet en concurrence sur DS, Trauma Center d’atlus qui nous intéresse aujourd’hui et Kenshûi Tendô Dokuta de Spike sans doute moins convaincant au niveau de l’interactivité. Et la simulation de chirurgien n’est pas un cas isolé : simulation de cuisine ou d’avocat se côtoient également sur les consoles de Nintendo qui mènent la danse en la matière.

Si Atlus a réussi son pari, c’est surtout parce qu’ils ne se sont pas contentés de faire une simple adaptation du jeu : le gameplay a été revu et corrigé. Par exemple, le nunchuck permet une sélection rapide des instruments. Les boutons présents sur la Wii permettent d’encore mieux ressentir les sensations puisqu’il faut par exemple appuyer simultanément sur le bouton A et B pour saisir avec la pince. L’équipement classique du chirurgien est au rendez-vous : scalpel, désinfectant, ultrason, laser, bandage, piqure. Bon, ok, le jeu a un peu tendance à mélanger le travail du chirurgien avec celui de l’infirmière mais qu’importe puisque l’excuse est bonne : faire varier le gameplay.

Trauma Center reste un excellent jeu mais d’un point de vue purement personnel, j’aurais apprécié que le jeu soit complètement différent ou qu’au moins, Atlus insère de nouvelles missions en supplément comme carotte. Mais si je devais choisir aujourd’hui entre la version Wii et la version DS, j’opterais contre toute attente pour la Wii car j’ai trouvé le système de manipulation des instruments beaucoup plus confortable puisque vous utilisez vos deux mains alors que sur DS, il fallait cliquer dans un menu et donc à chaque fois effectuer des aller-venue entre les instruments et le patient.

Graphismes : 70%
Graphismes 3d simplistes et un desigh character séduisant pour la partie aventure façon digital comics !

Animation : 70%
Rien à signaler mais on ne peut pas dire que le jeu soit très mouvementé.

Jouabilité : 97%
Clairement très original, j’adhère complètement au concept très bien adapté sur Wii.

Bande Son : 72%
Tut, tut, tut, tuuuuuuuuuuut. Infirmière !

Intérêt : 97%
Original, long et pas du tout routinier, Trauma Center a plus d’un tout dans son sac pour séduire le joueur.

Note Globale : 90%
Excellent jeu tout comme sa version DS, peut-être même que la version Wii est légèrement plus agréable en terme de gameplay. Mais si vous avez déjà le jeu sur DS, il fait clairement double-emploi.


NOTE : 09/10