Consoles-Fan
20/11/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2872 articles en ligne

 
Call of Duty 4 : Modern Warfare
L’appel du devoir...
...4

Alors que le troisi

Guerre moderne

L’action se déroule de nos jours. Vous incarnez tour à tour deux membres de deux célèbres unités d’élites, le S.A.S (anglais) et l’U.S.M.C. (américain). La situation mondiale se dégrade : une révolte gronde dans un petit état pétrolier du Moyen-Orient. Parallèlement, les anglais apprennent que des évènements pas très nets se passent du côté d’une ancienne République de l’ex-U.R.S.S. Il va donc s’agir de mener le combat sur les deux fronts, avant un grand final qui regroupera les deux forces pour un assaut conjoint. Très classique dans son déroulement, Call of Duty 4 n’en reste pas moins extrêmement bien rythmé, et l’on pourrait comparer le découpage du jeu à un épisode de la série 24 Heures Chrono.

Après cette courte introduction scénaristique, passons aux différents modes de jeux disponibles.

Intensité

Ceux qui étaient relativement frustré de la linéarité des anciens épisodes de la série en seront pour leurs frais : Call of Duty 4 ne déroge pas à la règle. Le jeu est extrêmement scripté, et très peu de liberté est laissée aux joueurs. Dans l’absolu, est-ce vraiment un mal ? Non, car la contrepartie est plus qu’intéressante : une intensité rarement vu et une mise en scène excellente. Idéal pour se croire dans le feu de l’action. On note également que les missions sont assez variées, et elles ne se contentent pas simplement de vous faire traverser le niveau en ligne droite. Mentions spéciales à la mission de bombardement nocturne et celle se déroulant intégralement au sniper. Seule ombre au tableau : la durée de vie du mode solo, relativement courte. Comptez entre six et sept heures pour boucler le tout, dans l’avant dernier mode de difficulté, qui vous fera manger votre pad à plusieurs reprises.

Le cœur du jeu se situe dans son excellent mode multijoueurs. Au programme, des tonnes de modes de jeux, allant du classique Deathmatch au très sympathique mode QG (capture d’une zone changeant régulièrement de place) en passant par le mode capture de drapeaux. Les maps sont très bien conçues, il y en a pour tous les goûts : des minuscules privilégiant le bourrinage le plus total, ou des grandes comme Evasion permettant une approche beaucoup plus tactique. Mais la plus grande force du mode multi réside dans son système d’expérience. Je m’explique. Quand vous jouez en ligne, à chaque match gagné ou perdu, vous obtenez de l’expérience. Au fur et à mesure, celle-ci s’accumule et vous fait gagner des niveaux. Vous débloquez alors de nouvelles classes d’armes, d’accessoires ou d’atouts. Ajoutez à cela la possibilité de concevoir des classes personnalisées de A à Z, et vous obtenez une véritable drogue, grâce à une idée toute simple, mais qui relance véritablement l’intérêt des matchs en ligne.

La guerre en 60 fps

S’il y a bien un point sur lequel Call of Duty 4 met tout le monde d’accord, c’est la réalisation. D’une part, le jeu est sublime, bourré d’effets de distorsion, de fumée, de lumière, avec des textures extrêmement détaillées, et d’autre part, le tout tourne en 60 images par seconde, sans ralentissements, et avec un seul loading au début du niveau, camouflé dans une vidéo de présentation des objectifs à accomplir. Chapeau bas à Infinite Ward.

Un énorme travail a été fait sur les bruitages du jeu. Ceux-ci sont confondants de réalismes : explosions qui vous font siffler les oreilles, bruits des armes d’une fidélité confondante et excellente gestion de l’environnement. Ajoutez à cela des musiques très réussies et vous obtenez une mise en situation des plus convaincantes.

Indispensable

Que vous soyez amateurs de FPS ou petit nouveau dans le genre, la question ne se pose même pas : Call of Duty 4 se doit de faire partie de votre ludothèque. Superbe, servi par un gameplay aux petits oignons et disposant d’un mode multijoueurs capable de vous accaparer des centaines d’heures, il est sans conteste l’un des meilleurs représentants de cette catégorie.



- D
NOTE : 09/10