Consoles-Fan
13/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
Bleach Shattered Blade
Le
Tenez votre Wiimote comme votre

Un jeu de baston jouable

Sega, spécialiste dans le genre et dans le jeu d’Arcade en général, et ayant déjà une belle expérience en terme de reconnaissance de mouvement (Samba De Amigo, Sega Bass Fishing...) voyant une belle brèche s’ouvrir à lui, décide donc de s’engoufrer dedans et de réaliser ainsi le premier jeu de baston vraiment très réussi et surtout jouable à la Wiimote. Certes, le jeu n’atteint pas des niveaux de technicité qu’offrent les grands noms du jeu de baston mais quand même, ce Bleach impose le respect car il réussit le pari d’être à la fois amusant et jouable sans être trop bourrin. Et ce que je trouve vraiment terrible dans ce jeu, c’est qu’on a vraiment l’impression de se battre en agitant bien les bras et en jouissant du spectacle à l’écran qui prolongent vos mouvements en effets qui claquent à l’écran.

Le jeu est très rapide et fluide. Si vous vous souvenez de Dragon Ball en Pc Engine ou en Segasaturn/Playstation, vous savez ce que j’entends par rapide ! Les décors sont un peu vide en avant-plan mais les décors en pur style Japon médiéval sont très jolis et de toute manière, ce sont les personnages qui s’occupent du show. Par contre, une petite faute de goût en ce qui concerne les langues puisqu’il n’y a pas de voix japonaises disponibles.

Mais je sens que vous êtes sceptique et qu’il me faut sans plus attendre vous expliquer le gameplay. Il y a trois coups de base déclenchés par la Wiimote agitée verticalement pour couper verticalement, horizontalement pour trancher horizontalement ou encore poignarder en faisant de même avec votre Wiimote. Les coups spéciaux sont vraiment très simples puisqu’ils suffit de combiner un de vos coups avec le bouton B alors que le bouton A vous permet d’exécuter une attaque critique qui atteindra votre adversaire même s’il est en garde. Les coups spéciaux sont plus puissants mais en revanche, ils vous rendent très vulnérables si l’ennemi évite votre coup et contre-attaque. Les coups critiques sont très intéressants car en plus de faire bobo à votre adversaire, ils le pénalisent aussi autrement en fonction du coup avec lequel il était associé. Par exemple, couper de bas en haut réduira la jauge spirituelle de votre adversaire. De haut en bas, vous enverrez voltiger votre adversaire et à la manière de Devil May Cry, vous pourrez tenter d’enchaîner d’autres coups. Avec le coup de poignard critique, vous pourrez repousser votre adversaire et obtenir ainsi quelques secondes de répit.

Bankai !

Lorsque votre jauge de Bankai est pleine, vous pouvez la déclencher en donnant un coup avec votre nunchuk. Vous devenez alors plus fort et vous avez la possibilité d’exécuter un coup vraiment très féroce. Votre jauge de Bankai peut se remplir lorsque vous frappez ou encaissez des coups mais vous pouvez aussi forcer son remplissage en vous éloignant un peu pour ne pas prendre de coup et en secouant énergiquement le nunchuck.

Les déplacements ont aussi un rôle très important car ils rendent le jeu très dynamique et franchement, les attaques en traître dans le dos peuvent rapidement être exécutées en courant à l’aide du bouton C, ce qui rend le jeu encore plus impressionnant car le décor en fond d’écran n’arrête pas de tourner dans tous les sens. Si l’idée était de reproduire une ambiance très anime, c’est vraiment très réussi ! La caméra peut parfois être extraordinairement mouvementée et pourtant cela reste tout à fait jouable. Le bouton Z, enfin vous permettra de vous mettre en garde.

Plusieurs modes de jeu vous attendent. Le mode épisode équivaut à un mode scénario et vous laisse le choix entre 3 personnages. Et bien entendu, il y a les classiques modes Arcade, Versus et Entraînement. Urahara est un magasin qui vous permet de faire le plein de goodies comme des musiques ou artworks.

Finalement, l’élément qui déçoit lorsqu’on allume le jeu, c’est qu’il n’y a que 12 personnages jouables. Oui, mais avec les 20 persos à débloquer, je vous assure que ça calme, surtout dans un jeu de baston en 3D ! Et en plus de cela, vous pouvez aussi développer de nouveaux costumes ! En bref, Bleach assure à tous points de vue et offre à la Wii un jeu de baston vraiment différent et fun à jouer à la Wiimote.

Graphismes : 70%
Des décors sobres et un peu trop ressemblants à mon goût.

Animation : 73%
Les rotations dans les décors sont un peu sèches mais le visuel qu’offre les combattants est superbe et on rentre littéralement dans le jeu

Jouabilité : 93%
Du très grand art : les sensations à la Wiimote sont excellente et le jeu se révèle bien plus fin qu’il n’en a l’air une fois que le timing est maîtrisé.

Bande Son : 72%
Dommage que les voix en japonais soient passées à la trappe.

Intérêt : 92%
Enfin un jeu de baston original qui déroutera sans doute les puristes mais qui amusera très certainement les curieux. Le choix de cette licence qui utilise des combattants à armes blanches est d’ailleurs plus que judicieux puisque les mouvements à la Wiimote sont une évidence.

Note Globale :88%
Excellente surprise que ce Bleach en Wii : non seulement le jeu innove mais en plus, il est très convaincant et on se surprend même d’en rajouter un peu au niveau des mouvements que l’on exécute dans son salon tellement on s’y croit.


NOTE : 08/10