Consoles-Fan
24/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3018 articles en ligne

 
Into The Wild
Laissez-vous toucher
par la nature.

Alors qu’il vient d’obtenir brillamant son dipl

Il veut prendre de la distance comme un homme qui prendrait une année (ou plus ?) sabbatique de sa vie pour en découvrir une autre, bien plus palpitante, bien plus naturelle, bien moins ennuyeuse. Du moins, le croit-il. Mais cette fabuleuse histoire humaine pourrait aussi être interprétée comme une fuite, un refus de prendre ses responsabilités, tout dépend des points de vue. Comme dans chaque choix que l’on fait, on peut trouver du pour et du contre, mais une chose est indiscutable, le choix de Christopher est radical ! Peu importe le jugement que vous aurez, il ne faut pas forcément connaître la réponse à toutes les questions que l’on se pose, et c’est sans doute d’autant plus vrai lorsqu’on s’interroge sur le sens de sa vie.

Christopher McCandless est mal à l’aise dans son petit monde. Il vit en plein « drame familial » et refuse la voix toute tracée qui l’attend : il ne se sent tout simplement plus vivre et souhaite partir, disparaître, ne plus laisser la moindre trace : oublier son ancienne vie pour un temps ou pour toujours. Il décide d’aller vivre en Alaska. C’est son seul et unique but.

Mais que peut bien faire un homme seul dans un milieu naturel, un homme tellement habitué au modernisme que tout instinct lui est désormais interdit. Et si la nature qu’il croit si bonne lui jouait un sale tour ?

Voilà un film qui explore le fin fond du sentiment humain. L’homme est capable de tout et de n’importe quoi. Il peut mettre de côté son existence s’il le souhaite et changer radicalement, avec raison ou déraison. On peut adhérer à certains concepts ou pas. Voilà sans doute le message que Sean Penn souhaite nous faire passer, en nous montrant une des multiples facettes de ce que l’homme est, ce qui le rend plus mystérieux encore. En tous cas, dire de Sean Penn qu’il est le nouvel existentialiste du 7eme art, il n’y a qu’un pas.


 R