Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3012 articles en ligne

 
Sega Bass Fishing
A la p
Je n’veux plus aller Maman

Sorti en Arcade puis en Dreamcast et vendu, s’il vous plait, avec la canne

Il faudra tout de même qu’on m’explique pourquoi mettre de la techno en guise de présentation d’un jeu de pêche. Pendant le jeu, c’est à peine plus calme ! Sega a voulu sans doute plus miser sur le côté Arcade - Efficacité - Rapidité - Score Attack. Pour les parties de pêche dans le calme, circulez, y’a rien à voir.

Techniquement, le jeu reste très agréable à voir pour un portage de jeu Dreamcast même si sous l’eau, c’est un peu vaseux et qu’on regrette finalement que la majorité du jeu s’y déroule car en dehors de l’eau, c’est vraiment très joli et coloré. Pour un peu, on regretterait même les décors déjà très vides de Endless Ocean car ici, finalement, c’est encore pire. La fluidité est par contre au rendez-vous et si le gameplay manque un peu de clarté au début, en particulier lorsqu’il faut bouger sa canne pour éviter que le fil de pêche ne craque, on prend rapidement les choses en main et les grosses prises commencent à arriver. Par contre, des loadings intermédiaires un peu longs restent inexpliqués.

Plusieurs modes de jeux sont disponibles mais qu’on ne s’y trompe pas, cela reste un jeu de pêche avec une répétitivité inhérente au genre. Cependant, l’amateur de pêche risque de se retrouver un peu dérouté et je conseillerais tout de même ce titre aux amateurs de jeu d’Arcade rigolo et si votre but dans la vie, c’est d’exploser les scores. Et c’est personnellement ce qui me plait dans ce jeu : c’est un jeu de pêche où on ne s’endort pas !

Cependant, il faut un minimum de stratégie pour récupérer de belles prises : le choix du leurre sera primordial si vous voulez récupérer de beaux specimens. Si vous jouez trop basique, et que vous ne prenez pas le temps de comparer, d’observer l’effet de chaque leurre, vous n’arriverez à rien. Certains flottent, d’autres coulent au fond de l’eau, d’autre encore coupent la poire en deux et captent les poissons à mi-profondeur.

Il est très important de remuer un peu l’appât afin d’attirer le poisson croyant tomber sur quelquechose de vivant. Une fois que le poisson a mordu à l’hameçon, il faut le ferrer en relevant d’un coup sec, bref et sans équivoque votre Wiimote. Puis, moulinez mais prenez garde à ne pas rompre le fil de pêche. Une jauge indique la tension exercée et si votre fil risque de casser ou non. Bien entendu, les gros poissons sont plus durs à ramener que les petits.

Sans concurrent de poids, Sega Bass Fishing s’impose donc sur Wii à prix d’ami (- de 40| avec la canne à pêche chez Storegames). Si vous êtes curieux, laissez-vous tenter !

Graphismes : 80%
Les graphismes d’Arcade d’époque selon Sega

Animation : 90%
En 60 images par seconde : parfaitement !

Jouabilité : 76%
Un peu répétitif mais fun.

Bande Son : 56%
Pas très innapropriée même si c’est vraisemblablement fait exprès mais pour ma part, j’ai du mal à admettre du tchac et boum sur un jeu de pêche.

Intérêt : 75%
Soit vous êtes très casual, soit vous êtes très hardcore, soit le jeu ne vous intéresse pas.

Note Globale : 78%
Les jeux de pêche ne sont pas très nombreux alors quand on en voit un bon, on le garde.


NOTE : 07/10