Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Bienvenue chez les Ch’tis
Hein ?
Quoi ?

Le voil

Cette comédie part d’un principe vieux comme l’monde : on che moque, exactement comme dans les bonnes blagues que l’on raconte, d’une tête ed’ turc. Parfois ch’chont les belges, parfois les chuisses, parfois les flamands, parfois les wallons, parfois les corses, parfois les marseillais, parfois les gays, parfois les juifs, parfois les arabes, parfois les blondes... Cette fois-ci, c’est au brayou ed’ chtimis dont je chuis moi-même originaire, ed’ Marcq-en-Baroeul plus exactement, non-loin ed’ Roubaix.

Aprô avoir fait l’tchiot jaune ed’ légendes comme l’ch’Nord rigoureux, les orteils gelés et l’quenoule diététique ed’ fritkots, on nous chert l’nig’doul classique, mais non, ils chont pas comme ça ces gens, d’ailleurs, ils chont même encore mieux que nous et on aimerait vivre avec eux toute l’année. Tout ça passe d’un bon chentiment mais on a juste l’impression d’avoir vu déjà ch’film 36 fois.

Passons à l’histoire donc : l’quenoule Abrams ne rêve que d’une chose, partir chur l’Carette d’Azur. Mais au galaffe où il espère décrocher cha fricadelle il commet une cholide bourde et en guise ed’ chanction disciplinaire, che retrouve muté à Bergues chituée dans l’Galaffe deul’ Vaque. Mais l’gueule ed’ bois qui l’attend là-bas est bien plus agréable qu’il n’imaginait. Chi agréable, qu’il a bien deul’ canard à rabistoquer chez lui l’freumion.

Encore une fois, l’tchiot biloute n’est pas mauvais, mais il est juste banal avec chon tchiot jaune trô convenu rempli ed’ bons petits gags qui font qu’on passe quand même un tchiot biloute moment. J’ai adoré l’vaque deul’ fricadelle par exemple : tout l’boubourse chait ch’qu’il y a dedans mais personne ne l’po d’chuc. C’est exactement ça !


 R