Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Universe At War : Earth Assault
Les aliens ont choisi la guerre
et la terre comme champs de bataille

Les RTS se ressemblent souvent en terme de gameplay et je dois bien dire que celui-ci ne d

Mais revenons donc aux 3 races extra-terrestres qui nous intéressent. La Hiérarchie dispose d’une force de frappe impressionnante composée d’entités énormes à diriger mais vraiment très lentes et qu’il est possible de paramétrer afin d’apporter diverses améliorations d’attaque ou de défense. Si vous choisissez cette race, vous disposerez de marcheurs : ce sont des unités capables de pénétrer chez l’ennemi et de déverser des troupes un peu à la façon du cheval de Troie.

Les Novus sont des robots qui tentent de régler le conflit avantageusement pour les êtres humains. Avec Mirabel à leur tête, ils vont tenter de chasser l’envahisseur. Leur capacité à se téléporter d’un bout à l’autre de la carte grâce à un système de réseau électrique vous permettra d’établir des stratégies très intéressantes. Ce même réseau qui permet d’alimenter vos « usines » grâce à un générateur de flux. Ce générateur est essentiel car il peut vraiment vous fragiliser. Sans flux, vous n’avez plus d’énergie et vos « industries » sont immobilisées.

Mais il faudra apprendre à agir vite car à la manette, on se sent tout de même assez mal à l’aise face à un jeu conçu pour la souris. La prise en main n’est donc pas évidente et nécessitera un peu d’apprentissage. Celui-ci se veut d’ailleurs un peu trop rapide à mon goût mais il faut dire que je ne suis pas un très grand joueur de RTS. Même si le genre me plait assez, il est assez peu présent sur nos consoles de salon. Il faut donc en profiter lorsque de bons titres comme celui-ci montrent le bout de leur nez car par exemple, ce jeu est tout de même plus complet qu’un Quo Vadis ou qu’un Hundred Swords. Heureusement, il est encore possible d’apprendre beaucoup de choses sur le terrain grâce aux premières missions basiques qui font un peu office de tutorial.

Les violentes batailles ont attiré l’attention des Masari qui veulent se positionner en arbitre. Mais ce sont avant tout les anciens créateurs de la Hiérarchie et, conscients de leur faute, ils veulent absolument rétablir l’équilibre et la paix.

Dans l’ensemble, on ne peut pas dire que Universe At War va très loin dans l’aspect gestion : beaucoup d’éléments sont automatisés et les menus sont clairs et limités pour un RTS. Avec un pad, on est sans doute aussi un peu plus limité. Mais pour ma part, cela ne me gêne pas, j’aime les jeux qui ne vous prennent pas la tête. Et ce qui est bien, finalement, c’est que le jeu ne concède pas pour autant son intérêt car les stratégies peuvent tout de même refléter de bien belles ébauches.

Techniquement, le jeu tient la route. L’animation n’est pas très fluide mais il y a beaucoup de monde à l’écran à gérer. Cependant, le jeu paraît un poil trop simpliste graphiquement, la faute essentiellement à un niveau de zoom pas assez élevé qui ne met pas assez en évidence l’aspect impressionnant du soft. Pas de poudre aux yeux ici, tant mieux ou tant pis, c’est selon.

Les missions se déroulent de manière assez classique. Lorsque vous investiguez, un système de zones ombragées vous permet tout de même avoir une idée sur la topologie du terrain mais ne vous indique pas où l’ennemi reste campé. Ces phases offensives peuvent être assez dangereuses mais il est possible d’appeler quelques fois des renforts à l’aide. Si vous devez au contraire, résister, il faut bien organiser son camps afin d’obtenir les ressources nécessaires qui vous permettront de tenir de multiples assauts. Les missions sont très variées et bien alternées.

Graphismes : 76%
Certaines structures rappelles un peu La Guerre Des Mondes.

Animation : 42%
Il y a beaucoup à gérer, certes, mais que de baisses de framerate !

Jouabilité : 70%
Un gameplay assez simplifié pour que le pad puisse suivre.

Bande Son : 88%
Des dialogues honnêtes et une ambiance originale très réussie.

Intérêt : 90%
Excellent jeu de stratégie, gratifiant, amusant et avec des missions bien variées coupant ainsi court à tout aspect répétitif que l’on pourrait supposer.

Note Globale : 81%
Un genre pas très représenté sur consoles de salon mais qui renferme pourtant une grande richesse ludique. Le point noir de Universe At War est la fluiditié mais au-delà de ça, il y a un excellent jeu de stratégie à découvrir.


NOTE : 08/10